DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tir sur l'Olympe !



Christiane Chavane ne met pas tous les Zeus dans le même panier !



Il n'a pas inventé la foudre
Il n'a pas inventé la foudre
LE GROS ROSE QUI TAXE

Jupiter a tenté son grand oral sur la chaîne Olympe : de longues minutes de réponses vaseuses à des questions complaisantes. Comme d’habitude, il n’a rien dit. Le flou artistique est sa marque de fabrique.

Tout ce qu’on peut retenir c’est qu’il est un vrai socialiste. Il assume être le président des riches, et toutes les petites phrases idiotes qu’il a prononcées en quelques mois sur les riens, les alcoolos et les fainéants. C’est vrai qu’il ne faut pas être jaloux des riches. Encore faut-il permettre aux pauvres de sortir de leur condition sans leur enfoncer la tête dans l’eau, aux moins pauvres de devenir ni riches ni pauvres et aux ni riches ni pauvres de s’enrichir, seule condition pour avoir une société sereine. Or le socialisme enfonce les pauvres, appauvrit les moyens et enrichit les très riches : la réforme de l’ISF et les nouvelles taxations sur les PEA, assurances vie et autres PEE sont là pour en témoigner.

Que propose le gouvernement pour améliorer les performances économiques de notre pays ?
- Des économies ? Aucune, au contraire.
- Des taxes : PEA, PEE, part d’assurances vie en parts de SCI, taxe Hulot sur l’immobilier trop gourmand en énergie, taxe sur le bétonnage (ce qui se reportera sur le coût de l’immobilier), malus supplémentaire sur les grosses voitures, taxe sur les yachts (sachant qu’il ne reste qu’une centaine de gros yachts en France, s’ils veulent que ça rapporte il va falloir taxer les barques de pêche), CSG augmentée de 1,7 points ce qui représente 22%, et non compensée pour les retraités « nantis » à partir de 1400 euros, maintenant refonte de la retraite par répartition pour passer à un système de points dont la valeur ne peut que baisser au cours du temps.
- Pire, France Stratégie, alias Terra Nova, propose purement et simplement la réquisition des terrains achetés pour faire payer aux propriétaires immobiliers un loyer sur ce qu’ils ont déjà acheté. Même Mélenchon n’aurait pas osé. Il paraît que le 1er ministre n’est pas d’accord. Encore heureux. Va-t-il survivre ?
- Il est maintenant aussi question d’un malus sur les entreprises, j’avoue n’avoir pas compris le prétexte. Pour quelqu’un qui dit aimer les entrepreneurs, c’est bizarre.
- Jupiter a aussi tenté de convaincre les Américains de taxer les gros de l’informatique (google, amazon and co) qui ne paient pas assez d’IS, en les imposant sur le chiffre d’affaires. Les Américains, qui n’ont pas fait l’ENA et sont capables de comprendre la différence entre un bénéfice et un chiffre d’affaires, lui ont ri au nez. Si ces boîtes font de l’optimisation fiscale, il n’a qu’à rendre plus attractive la fiscalité française au lieu d’en faire un repoussoir.

Le message est clair : vous êtes pauvre, restez-le et surtout n’enviez pas les riches.

A l’attention de ceux qui le prendraient pour un libéral : le libéral ne taxe pas tout ce qui bouge et n’interdit pas aux gens de s’enrichir. L’esclavagisme par l’impôt, c’est complètement socialiste.


PAS DE SCHIPPATOIRE

Afin de mieux assurer la sacro-sainte égalité homme-femme et à l’image des Suédois qui viennent de rajouter à leur grammaire le pronom neutre, notre gouvernement préconise l‘écriture dite « inclusive », où l’on cessera d’appliquer l’insupportable dominance du masculin sur le féminin. Hatier a rédigé ainsi un manuel de CE2. Les enfants qui peinent déjà à lire vont apprécier. Mais le ministère ne s’en tient pas là, il a adressé aux TPE/PME, susceptibles d’être moins enclins à faire respecter l’égalité que les grandes entreprises, une recommandation pour qu’ils adoptent ce type d’écriture.

Voilà ce que ça va donner :

Chères clientes et chers clients,
A la suite de notre déménagement dans de nouveaux locaux, nos matières premières et nos produits finis seront désormais stocké.e.s dans un espace beaucoup plus vaste. Cela permettra à nos collaborateurs.trices de travailler dans de meilleures conditions et à nos client.e.s d’être servi.e.s plus rapidement. Nous espérons installer entre notre société et la vôtre un service et une relation meilleur.e.s que jamais.

Note de service :
Mesdames, Messieurs, Autres,
Nous vous informons toutes et tous que le nouvel aménagement des toilettes du premier étage inclut un espace « toilettes neutres ». Toutes celles et ceux qui ne veulent pas se revendiquer d’un.e genre particulier.ère pourront l’utiliser.


Et pour les petit.e.s :

Le.la petit.e chaperon.ne rouge se promenait dans les bois avec son panier. Elle allait voir sa.on grand-mère.père et lui portait une galette et un petit pot de beurre. Elle rencontra le.la loup.ve en chemin. Celui.elle-ci se fit passer pour un.e ramoneur.se et proposa de l’accompagner.

Lundi 16 Octobre 2017


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Un simple rien parmi tant d'autres le 17/10/2017 18:40
Quand on pense qu'une solution rationnelle existe pour ces délires orthographiques ! ;-)

http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/03/07/carte-blanche-10-5918811.html



2.Posté par Phil75 le 17/10/2017 22:18
Avez-vous remarqué le "mépris de classe" va se nicher jusque dans les féminisations de noms de métier ?

Pour les professions "intellectuelles", "nobles", féminisation en "eure" : auteure, professeure, ingénieure...

Pour le bas peuple et les sans-grade, féminisation en "euse" : coiffeuse, balayeuse, serveuse...

3.Posté par Christiane Chavane le 18/10/2017 18:10
@phil75
Très bien vu.

4.Posté par Poulbot le 19/10/2017 16:45
Pour le moment certain métier échappe encore pour le moment a la féminisation ; comme par exemple celui de livreur en produit de brasserie , je n'ai jamais encore vue une femme au volant d'un camion livrant des fut de bières . Quant on vois ce que ces camions dans la rue transporté 200 caisses ou colis, plus de 60 fut voir plus encore pour certains a descendre des camions,dans les caves mêmes si certains on des passes , il faut ranger les caves. Cela m'étonnerais beaucoup que ce métier ce modernise prochainement . Quand on vois ces types dans quel état ils sont en fin de journée , une femme ne résiste pas longtemps (désolé pour vous mesdames).

5.Posté par phidias le 22/10/2017 13:16
En fait c'est la nouvelle pédanterie qui tente d'échapper au ridicule dans lequel Molière l'avait noyée. Mais comme les nouveaux démiurges du langage dans leur inculture de geeks ne savant plus qui fut Molière, ils se croient originaux, pire, inventifs, alors qu'ils sont simplement des fashion victims, donc des rien du tout. A quand une grande déclaration du clown BHL, grand bouseux jetset, et supporter de Weinstein.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes