DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tour Toblerone


Tout d’abord, nos remerciements au mystérieux « BéDé » qui nous envoie chaque semaine son journal et qui a trouvé, pour qualifier le projet d’Unibail dans le 15ème, ce surnom d’autant plus adapté qu’Herzog et De Meuron sont suisses et à coup sûr marqués par la forme du chocolat de leur enfance. S’il nous lit, il se reconnaîtra.



Tour Toblerone
Quoi qu’il en soit, le coup de force d’Unibail et de son complice Delanoë et la concertation pré-ficelée qu’ils vont très bientôt lancer sont loin d’être une promenade de santé.

D’abord, il y a les zones d’ombre financières de cette opération qui intervient dans un contexte économique à hauts risques. Un lecteur nous signale que : « l'affaire de la tour Herzog du 15ème est d'autant plus intéressante que la foncière Unibail-Rodamco et les fonds Whitehall (Goldman Sachs) ont cédé leurs parts de Coeur Défense, en mars 2007, à Lehman Brothers et Atemi. Cette transaction prévoyait le remboursement du prêt subordonné de 505 millions d'euros qu'Unibail avait accordé à la SCI Karanis qui détient l'immeuble Coeur Défense. Qui va payer ? Le contribuable américain ? Unibail, à la veille de la crise des subprimes, avait lancé le chantier de deux grandes tours à la Défense, dont la Tour Phare qui doit être achevée en 2012 ? Verra-t-elle jamais le jour ? Le projet correspond à un investissement de près de 900 millions d'euros. En s'adossant, en 2007, à la CCIP, Unibail regagnait une certaine honorabilité et se couvrait pour les temps mauvais. Divine surprise... Mais que pensent les belles consciences de gauche des relations singulières entre la Mairie de Paris et le partenaire privilégié, en France, des faillis de Wall Street (Goldman Sachs/ Lehman Brothers) à l'origine de la crise systémique ? »

En d’autres termes, Unibail a eu la chance de se débarrasser d’une ardoise d’au moins 500 millions d’euros au bon moment. Pour autant, bien sûr, qu’une quelconque clause n’ait prévu que le paiement de Lehman Brothers soit différé ou échelonné… En tout état de cause, tous les métiers d’Unibail vont subir de plein fouet la crise actuelle : centres commerciaux, bureaux et halls d’exposition. Le groupe aura du mal, malgré ses propos lénifiants, à maintenir ses projets en l’état, d'autant qu'il vient d'investir une somme rondelette pour acquérir le plus grand centre commercial d'Autriche. Comme le cadeau que veut lui faire Delanoë porte de Versailles est juteux, il est toutefois probable qu'Unibail n'y renoncera pas facilement et que les autres opérations, notamment à la Défense, passeront par priorité à la trappe.

Car, notons qu’une formule malheureuse, répercutée par la presse, laisse entendre que la ville de Paris « donnerait » le terrain pour construire la tour. Et puis quoi encore ? Rappelons que le parc des expositions n’est que concédé au privé et que le terrain est propriété des Parisiens. Sans même « donner » le terrain, le simple fait de le mettre à disposition d’Unibail pour qu’il y construise un bâtiment à usage commercial sans que la ville soit rémunérée est un scandale financier inouï. Encore bravo au parti socialiste parisien ! Reste maintenant à l’opposition municipale à faire son travail, c'est-à-dire dénoncer ces petits arrangements.

Viennent ensuite les mensonges et enfumages urbains et architecturaux.

La forme tobleronesque du bâtiment ne répond en rien, contrairement à ce qu’une propagande grossière veut faire accroire, à une étude savante des ombres portées mais tout simplement au souci de densifier une parcelle toute en longueur. La hauteur prévue de l’immeuble (environ 180 mètres) correspond moins à une forme d’autocensure qu’au fait que la proximité immédiate de l’héliport de Paris ne permet pas n’importe quoi à cet endroit.

Bien du plaisir, au passage, à ceux qui devront veiller à ce qu’aucun illuminé ne décide de précipiter son hélico sur cette énorme verroterie à portée de rotors, histoire de faire de jolis dégâts et de finir son existence à la une des journaux !

La présentation de l’immeuble à la presse et la référence à la géothermie font se gondoler de rire les ingénieurs et les environnementalistes. Sa volumétrie écraserait les bâtiments alentours et, s’agissant de son raccordement au tissu urbain, un voile pudique est posé sur son rapport immédiat avec le périphérique, qui l’isolerait de toute perméabilité réelle avec Issy-les-Moulineaux.

Attendons aussi avec gourmandise les premières réunions publiques où Hidalgo et consorts devront essayer de faire gober aux habitants du 15ème arrondissement, qu’après les travaux du Tramway, les 5 années minimum de ceux de la tour ne les gêneraient pas outre mesure. Si tant est que Tramway, Maréchaux et Périph’ puissent encore être utilisés normalement avec le chantier du monstre à vingt mètres.

A suivre ...


Mardi 7 Octobre 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Maurice le 08/10/2008 12:55
OUI, bien du courage à ces habitants.
Quant à l'héliport... même s'il n'y a pas d'illuminé pour y fracasser un hélico, le simple fait que ceux-ci passe à côté de ça ne va pas être triste pour les personnes qui vont y travailler; même s'il y a une bonne isolation.
La circulation sur le Bl. va être d'une aisance rare ! Des camions pour construire un tel bâtiment vont faire une ronde des plus agréable, surtout pour les habitants du coin.

2.Posté par Dominique le 20/10/2008 23:31
Bonjour ,
Dimanche 19 octobre , sur le marché Motte-Piquet Grenelle, quelques militants socialistes
diffusaient un tract en quadri sur papier glacé!! annonçant la réunion de présentation du projet
"Triangle" mardi 21 octobre à 19h Porte de Versailles hall1. Ces derniers m'ont affirmé que le futur batiment serait consacré à des logements?? D'apres les informations que vous délivrez,il s'agit plutot de construire des bureaux et certainement un centre commercial au Rez de Chaussée...Merci de m'apporter toutes précisions SVP.

A popos de votre article consacré aux impots locaux, il serait intérressant de le compléter par l'augmentation sensible que va connaitre également, la Taxe Professionnelle (+ 13% minimum) et qui va pénaliser encore un peu plus la vie économique parisienne déjà fortement
atteinte par la restructuration de la voierie et des plans de circulation depuis 6 ans!

Professions Libérales, Commerces de proximités, travailleurs indépendants, Stés de Services... soumis à la T.P( et aux taxes de voierie pour certains ) ne pourront pas supporter une telle hausse! Je rappelle au passage que le taux de chomage à Paris est de 2% supérieur à la moyenne nationale et égal à celui de la Seine-St Denis!! Et ni la conjoncture, ni la croissance négative annoncée pour 2009 ne vont amliorer cette situation....Ainsi la paupérisation économique de Paris est en marche.
Aucun effort n'a été fait par la Ville Paris pour remplir les dizaines de milliers de M2 de bureaux vides ds la capitale...Encore un départ annoncé: AXA quitte le 9ème arrdt! (Plus de 1000 pers)
La richesse d'une commune est basée largement sur les recettes de la Taxe Professionnelle;
lorsque celle-ci chute...Ce sont les habitants, propriétaires et locataires,et locataires en H.L.M qui en supportent les conséquences sans ménagements!
Ces dernières années, la mairie de Paris a engrangé des fortunes grace aux transactions immobilières...mais la fête liée à l'augmentation du prix du M2 est terminée! et notre Cigale de l'Hotel de Ville ayant largement gaspillé ses richesses n' a plus de subsistances pour affronter un l'hiver particulièrement long qui s'annonce!


3.Posté par andrei le 06/07/2009 14:17
Je pense qu'on a tout dit sur la future pyramide du Pharaon Toutenbéton : masse écrasante, laideur, l'ombre qu'elle va porter sur le quartier, etc. Envisageons maintenant le "concept" sous un angle qui me tient à coeur : celui des transports.

On annonce dans les 5 000 personnes dans la pyramide de la Pte de Versailles, dont environ un millier d'habitants (et donc environ 4 000 personnes qui y viendront travailler). Tant qu'on en reste à l'arithmétique de base, rien d'anormal. Les problèmes commencent quand on se demande comment vont venir travailler ces 4 000 élus, et comment vont-ils quitter leur pyramide ? Une partie en voiture, une partie en métro, une partie en tramway, très peu en autobus, qulques-un en Vélib. Ca va nous en faire, de la surcharge - autant sur la voirie que dans les véhicules de transports en commun.

Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre que concentrer des milliers de personnes sur un surface au sol limitée, ce idiot. Pour preuve, les problèmes de transport à la Défense. Ce quartier est rrigué par une ligne de RER, une de métro, une de tram, plusieurs lignes de trains de banlieue, et une noria d'autobus. Pourtant, en heure de pointe, c'est toujours l'enfer. Et ça le sera toujours, puisqu'on y rajoute des tours, et on réhausse deux tours existantes...

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis