DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tram : contre-enquête (3)

Ladoumègue court toujours



Autre pomme de discorde au sujet du prolongement du tramway : l’installation d’un centre de maintenance. Ce dispendieux et fragile joujou roulant a en effet besoin de vastes espaces pour être bichonné. Et mairie et RATP n’ont rien imaginé mieux que le stade Jules Ladoumègue, dans le 19ème arrondissement, pour installer un tel centre.

Relayés par les élus d’opposition au conseil d’arrondissement, près de 300 habitants viennent de faire parvenir une pétition à la commission d’enquête officielle.

Ils y rappellent que le stade Jules Ladoumègue constitue l’unique espace polyvalent dédié aux sports dans le 19ème arrondissement et que sa préservation est indispensable au maintien d'une vie associative fondée sur les sports et leurs valeurs qui favorisent l'intégration sociale. Ils dénoncent également le flou du dossier d'enquête concernant le maintien des activités sportives durant le temps des travaux, l'absence de propositions concrètes faites aux établissements scolaires et aux clubs sportifs pour leur permettre de poursuivre leurs activités d'enseignement et d'exercice dans des conditions acceptables.

Ils contestent par ailleurs le gigantisme d'un équipement industriel destiné à recevoir 50 tramways alors que l'exploitation de l'extension du T3 n'en nécessite que 22 et condamnent le gaspillage qui consistera à faire rouler à vide les rames de l'arc sud depuis la porte de Pantin jusqu'à celle de Vincennes.

Ils demandent enfin solennellement aux deux maîtres d'ouvrage de rechercher sans délai un autre site d'implantation du centre de maintenance plus approprié techniquement.

L’extrême brièveté de l’enquête publique, voulue par la mairie pour prendre de court les opposants, n’empêche visiblement pas la conscience citoyenne de s’éveiller. Quand on met bout à bout tous les inconvénients du prolongement du T3, son coût colossal et le peu d’avantages à en attendre au regard de solutions alternatives, on se dit qu’il serait vraiment temps d’arrêter le massacre.

Lundi 9 Juin 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par andrei le 08/07/2009 13:42
"Ils contestent par ailleurs le gigantisme d'un équipement industriel destiné à recevoir 50 tramways alors que l'exploitation de l'extension du T3 n'en nécessite que 22..."

Et si l'on rajoute des trams pour améliorer les fréquences, où est-ce qu'on va les "loger" et entretenir ? Le bon sens élémentaire veut qu'on fasse des garages légèrement surcapacitaires !

"...et condamnent le gaspillage qui consistera à faire rouler à vide les rames de l'arc sud depuis la porte de Pantin jusqu'à celle de Vincennes".

Tous les véhicules de transports en commun roulent à vide entre leur garage et leur terminus (et l'inverse) ! A moins de faire un garage de trams tout près de la Pte de Vincennes (sur le site du bois homonyme, ou en démolissant quelques immeubles de Vincennes ou St-Mandé, voir même du 12e ou 20e arrondissements - mort de rire)...

"Quand on met bout à bout tous les inconvénients du prolongement du T3, son coût colossal et le peu d’avantages à en attendre au regard de solutions alternatives, on se dit qu’il serait vraiment temps d’arrêter le massacre. "

Les inconvenients ? Allez observer la surcharge du bus PC2 en heure de pointe, ses fréquences rendues fantaisistes par les embouteillages...

Solutions alternatives ? Vous avez vu l'éloignement de la petite ceinture ferroviaire par rapport aux Maréchaux (son utilisation ne peut en aucun cas résoudre le problème du PC2) ? Quelle solution alternative, puisque la pcf ne peut soulager le PC2 ? Des autobus ou trolleybus triple-articulés et à guidage optique ou électronique ? Soyons sérieux, les modèles existents sont largement sous-capacitaires et plus chers que les rames de tramway, sans parler de leur fiabilité aléatoire. Renseignez-vous sur l'exploitation de ces machins à Nancy et à Caen, et vous comprendrez ce qui nous attend si l'on installait ça à Paris.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis