DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Une affaire d'Etat



Quand Hollywood expédie en Europe des films paranoïdes qui donnent une vision simpliste des magouilles au Congrès américain, à la Maison Blanche, à la CIA ou au FBI, la distance et l'ignorance nous permettent de les savourer.

Symétriquement, les visions fantasmatiques de la Françafrique, des ex-RG, DGSE et de leurs tripatouillages seraient plus convaincantes si nous étions américains.



Une affaire d'Etat
Hélas nous sommes français. Et bien que nous ne nous fassions aucune espèce d'illusion sur la Françafrique et le institutions susmentionnées, on ne peut adhérer une seule seconde à la présentation caricaturale des beurrettes flingueuses, conseillers occultes, barbouzes reconverties, mères maquerelles de la jet-set, journalistes camés, énarques pétochards et autres ripoux qui tombent comme des mouches, en plein Paris, abattus au fusil à lunette, pendus ou dézingués en trois coups de cuillers à pot.

Le film d'Eric Valette est rondement mené et Dussollier est, comme toujours, excellent même s'il cabotine. Le scénario pèche un peu par invraisemblance mais c'est aussi la loi du genre et nulle fiction ne pourra jamais prétendre à la réalité. En revanche, le propos dénonciateur échoue totalement. Ce dont souffre la France d'aujourd'hui, c'est beaucoup moins d'un pouvoir déterminé et oppresseur que d'un système médiocre et pesant que plus personne ne domine vraiment et qui nous asphyxie plus qu'il ne nous matraque. Mais c'est moins facile à mettre en scène ...

Samedi 12 Décembre 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes