DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Verts de Paris : l'échauffement climatique


Entraînés par le poids du conformisme ambiant et le rusé Baupin, la ville a adopté, il y a quelques mois, un plan climat maximaliste. Toutes les associations téléguidées par les Verts peuvent désormais s'en servir pour tenter de torpiller les projets qui leur déplaisent.

Aujourd'hui, l'exemple des Batignolles.



Verts de Paris : l'échauffement climatique
Les terrains dits de la Zac "Clichy-Batignolles" offraient une magnifique opportunité pour un projet d'échelle haussmanienne avec quasiment 40 hectares mobilisables. Par manque d'ambition, ils ont été livrés à une opération d'aménagement étriquée, à l'inspiration villageoise dont l'éventuel transfert du tribunal de grande instance dans leur périmètre peinerait lui-même à les tirer.

Mais, même de cela, les "ayyatoverts" ne veulent pas. Ils disposent à cet effet d'une arme qu'ils espèrent fatale : le plan climat adopté en 2008. Aux termes de ce long document, la ville a retenu un maximum de 50 kWh/m²shon/an en énergie primaire (consommations de chauffage, d’eau chaude, d’éclairage, de ventilation et de climatisation) pour les opérations neuves, dépassant ainsi les normes du label BBC (bâtiment basse consommation). L’éventuelle impossibilité d’atteindre un tel objectif devra être justifiée par un Bureau d’études techniques indépendant. Pas gagné !

De l'avis général, ce chiffre est extrêmement contraignant. Il suffisait de voir Yves Contassot frétiller de la moustache, lors de la présentation de l'opération de la tour "Triangle-Toblerone", lorsqu'il expliquait que le projet d'Unibail ne pouvait en aucun cas respecter les règles parisiennes, pour se convaincre qu'il pensait lui porter le coup de grâce.

Aux Batignolles, l'association "Ecozac" s'apprête à décocher les mêmes flèches contre les projets de tours, aussi bien sociales que d'activités. Pour les premières, nous ne saurions leur donner tort mais pour d'autres raisons : des immeubles de 15 étages empilant les logements sociaux sont de vrais ghettos verticaux dont plus personne ne veut dans le monde entier. Leur seul intérêt, pour la mairie, est d'aider Annick Lepetit à se trouver des électeurs pour 2014. Pour les secondes en revanche, l'installation du TGI sur le site, même si d'autres endroits auraient été plus avisés comme l'Hôtel-Dieu ou Austerlitz, n'est pas une mauvaise idée.

Quoi qu'il en soit vous trouverez en cliquant ici les projectiles que nos écolos s'apprêtent à tirer. Comme les autres groupes politiques y ont légèrement souscrit, ils auraient tort de s'en priver. A suivre ...


Dimanche 26 Avril 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis