DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Vigilance-République


Une victoire du Delanopolis ! Serge Federbusch, élu du 10ème que nous avions menacé de représailles s'il ne se battait pas pour sauver la place de la République de la démagogie urbanistique, vient, avec d'autres amoureux de Paris, de créer une association pour sa défense. Son doux nom : "Vigilance-République".



Vigilance-République
La première action de "Vigilance-République", sitôt ses statuts déposés, a été d'envoyer un courrier à Annick Lepetit, dans le cadre de la "concertation" organisée par la mairie.

L'association a en effet débusqué un lièvre. Les chiffres communiqués par la ville sur le trafic automobile et le passage piéton sont incohérents. Ces bizarreries nourrissent les pires soupçons sur le fait que le résultat de la consultation et des études est couru d'avance: fermer la circulation Nord-Sud pour faire un terre-plein central unique avec la statue entourée de verdure. Ce serait une hérésie habillée de bonnes intentions : le trafic évincé engorgerait toutes les artères qui mènent à la place et son dessin haussmannien serait détruit.

Voici, en exclusivité pour nos lecteurs, le courrier que "Vigilance-République" a envoyé et les explications qui y figurent. Il va de soi que quiconque voudrait rejoindre cette association pourra le faire à l'adresse postale indiquée ou plus simplement sur vigilancerepublique@yahoo.fr




"VIGILANCE-REPUBLIQUE
Association déclarée - loi de 1901
ayant pour objet la protection de la place de la République et sa bonne insertion dans l’urbanisme parisien
164 rue Saint Martin 75003 Paris


A Madame Annick LEPETIT
Adjointe au maire de Paris chargée
De la circulation et des transports


Paris, le 30 janvier 2009


Madame l’adjointe au maire,

Permettez-nous d’abord de vous informer de la constitution de notre association, décidée à jouer un rôle constructif dans le débat sur l’avenir de la place de la République.

Lors d’une réunion publique organisée au théâtre Dejazet le 15 décembre dernier, les services techniques placés sous votre autorité ont présenté un diagnostic de la situation tout à fait surprenant.

A titre de simple exemple (c.f. diapositive n°20 sur les « dysfonctionnements »), la circulation automobile, durant une « heure de pointe » sur laquelle nous n’avons d’ailleurs aucune information précise, serait de 562 véhicules débouchant de le rue du Faubourg du Temple pour s’engager sur la place de la République et de 2158 arrivant depuis la droite de ce croisement. Mystérieusement, on retrouve 803 véhicules traversant ensuite la place vers le Sud et 2361 se dirigeant vers l’Ouest.

Il suffit de deux minutes de calculs pour se rendre compte qu’apparaissent mystérieusement 444 véhicules alors qu’il n’y a que deux points d’entrée possibles. A l’évidence, ces chiffres sont erronés ou un mystère existe qu’il vous faudra dissiper.

S’agissant des flux piétons, évalués sur la seule journée du 11 septembre 2008, ils seraient de 1211 en heure de pointe du soir sur la même traversée de la rue du Faubourg du Temple au centre de la Place. Il paraît extravagant que le flux piéton soit si important au regard du flux automobile 1211 personnes donc contre 562 (ou 803 ?) véhicules. N’importe quel observateur impartial se plaçant au débouché de la rue du Faubourg du Temple peut constater que le nombre de véhicules qui traversent la place en direction de la statue est notablement supérieur à celui des piétons. En tout état de cause, la seule observation sur une heure de pointe alors que le trafic automobile est plus étale que les flux piétons est peu significative.

Bref, toutes ces statistiques sont douteuses et nécessitent une validation par un organe indépendant et des observations sur une plus longue période.

De la même manière, il a été indiqué par des riverains lors de cette même réunion publique que, par le passé, la traverse Nord-Sud avait été fermée à titre expérimental et que cela provoqua le chaos dans la circulation.

Nous vous demandons donc instamment, afin de démontrer que votre concertation n’est pas factice et que la décision de supprimer la traverse Nord-Sud n’est pas déjà prise, de procéder à une véritable évaluation du trafic, transparente et contrôlable, de procéder avant toute décision à des expérimentations de réduction du trafic et de nous communiquer tout document relatif aux expériences passées.


Nous vous prions d’agréer, Madame l’adjointe au maire, l’expression de nos salutations distinguées.


Pour l’association, son président


Serge FEDERBUSCH
Conseiller du Xème arrondissement"




Vendredi 30 Janvier 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Cheminade le 02/02/2009 10:59
Félicitations aux membres de cette nouvelle association.
Compte tenu des incohérences des aménagements routiers de la ville de Paris depuis la première mandature de Monsieur Delanoë, votre association ne peut qu'être utile.
En tant que piéton (dans l'essentiel de mes déplacements) j'ai constaté que l'on me promet, sans cesse, une priorité qui, dans la réalité n'existe pas.
Les trottoirs sont envahis par des cyclistes, une sorte de « cinglés du guidon » ou par des motos qui remontent de cette manière les sens interdits.
Les zones piétonnes sont en fait des zones que se partagent les piétons, les cycliqstes, les motos, les autos et les camions. J'oubliais les rollers et les trottinettes.
Les aménagements des boulevards Magenta, et Saint-Marcel illustrent toutes ces erreurs.
La place de la République, belle place, figurant sur les guides comme une bel exemple d'architecture équilibrée se voit maintenant menacée par les « intégristes » écologiques de la ville de Paris.
Il m'arrive de circuler en automobile dans les rues de la ville. Je considère que la place de la République ne pose vraiment pas de difficultés, ni pour les autos ni pour les piétons.
Il en va autrment pour la place de la Bastille et de Charles de Gaulle.
Battez-vous, le suket vaut cette bataille.
Bon courage.


2.Posté par sodium75 le 18/05/2009 18:11
En effet l'expérience de neutralisation du centre de la place a eu lieu il y a 2 ou 3 ans avec un beau bazar dans la circulation tout autour de la place et surtout sur les axes aboutissant à cette place. L'avenue de la République par exemple était embouteillée toute la journée entre la place et le bd Richard Lenoir et tout cela dans une atmosphère bien polluée.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis