DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Ségo Bashing, by BéDé (suite)

Journal quasi imaginaire



Ségo Bashing, by BéDé (suite)
« Je la réduirai en un tas de poussière rose » BéDé, le 17 avril 2008


Lundi

Non Martine, pas toi, pas ça. Que tu veuilles écraser la vipère des Charentes, j’applaudis des deux mains. Mais que tu caresses un projet élyséen insensé, alors là je te dis : fais gaffe à ta tignasse. Si tu dois prendre un TGV à Lille, va à Bruxelles comme papa. Car si tu choisis la mauvaise direction, je lâcherai mes hooligans sur la gare du Nord. Ils s’y connaissent en Ch’tis.

Mardi

Vous avez-vu comme elle transpirait à la Martinique, aux obsèques du poète Machintruc, la mégère ? Avec son ex à côté. Motte de beurre et boule de frometon, voilà comment je les surnomme. Ils ont failli fondre là-bas. Heureusement, son histoire de Panthéon a capoté. Moi, j’ai une meilleure idée. Il nous faut un « santo subito » socialiste, une canonisation expresse pour nos héros.

Mercredi

Et si je lui proposais Matignon à Martine ? Jospin le lui avait bien fait miroiter, après tout. On ne sait jamais, elle pourrait mordre encore un coup à l’hameçon ... Contre nous deux, la furie du Poitou ne dépassera pas Orléans. C’est déjà pas mal pour une qui se prend pour Jeanne d’Arc.

Jeudi

Ils ont des citoyens d’honneur en Charente-Poitou ?

Samedi

Puisque j’ai récupéré Torreton, je peux peut-être lui renvoyer Christophe Girard. D’une pierre deux coups. Vraiment, je suis en forme en ce moment.

Dimanche

Tibet or not Tibet, that is the question.

Lundi 28 Avril 2008
Serge Federbusch




Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes