DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Transports gratuits : Hidalgo invente les tickets de singe !



Décidément la trouille pré-électorale la plus complète règne à l'Hôtel-de-Ville ! Sans nouvelles de la fameuse votation populaire annoncée par Hidalgo pour avril - elle doit craindre qu'elle ne tourne à sa confusion -, on découvre soudain une nouvelle annonce tout ce qu'il y a de plus fumeux et démagogique.

Hidalgo envisage de rendre gratuits les transports publics, ce dont elle n'a ni le droit ni les moyens, en finançant éventuellement la mesure par un péage urbain, ce qu'elle a toujours proclamé antisocial ! Décidément, après ses retournements de veste sur l'ouverture des magasins le dimanche ou les délégations de service public, Hidalgo en est désormais au retournement de pantalon.

Le problème est qu'il est troué ...



Elle fait un blocage
Elle fait un blocage
D'abord, le coût de cette gratuité en termes de financement compensatoire par l'impôt est énorme : on se situerait à plusieurs milliards d'euros. Il faudrait quasiment doubler le produit des impôts fonciers, professionnels et d'habitation.

Ensuite, la Région IDF et le Stif sont également compétents en ce domaine et il est naturellement hors de question pour eux d'accepter une gratuité qui ne vaudrait que dans Paris intra muros.

Enfin, ce qui fait le plus obstacle au développement des transports en commun ce n'est certainement pas le prix du pass Navigo mais bien davantage l'état déplorable des équipements. Or, la perte de recettes limiterait forcément les capacités d'investissement des opérateurs publics.

Bref, une nouvelle fuite en avant qui sent la déroute électorale qui s'annonce.

Où s'arrêtera-t-elle ?

Jeudi 22 Mars 2018
Serge Federbusch






1.Posté par blum le 23/03/2018 10:02
Elle ne s'arrêtera pas, et balance cette idée démagogique, en sachant qu'elle n'est pas
applicable.
Les raisons, vous les donnez.
Elles s'ajoutent à l'endettement faramineux dont elle et Delanoe ont grevé la Ville de
Paris, nos impôts, colossaux, ne pouvant jamais suffire à couvrir les achats de clientèles
aux diverses élections.
Tant que la Justice ne s'intéressera pas d'aussi près qu'elle le fait, par ex. , pour
MM; Fillon et Sarkozy, aux pratiques mafieuses du maire de Paris, elle se sentira
pousser des ailes.
Il nous sera difficile de nous mettre en travers de ses chimères de prodigalité, sans
l'intervention de la Justice.

2.Posté par Poulbot le 23/03/2018 13:55
Notre Drame de Paris est partie en campagne , telle une sangsue elle s'accroche a sont poste et veux le garder a tout prix , quitte a endetter la ville jusqu'a plus soif et faire des centaines de mécontent .

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes