DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Banderole



Banderole
Décidément l’olympisme ne porte pas chance à Delanoë. Après avoir tout préparé pour accueillir la flamme, il s’est tordu en contorsions pour dire qu’il condamnait le gouvernement chinois sans le dire tout en le disant. D’où la grotesque banderole sur l’Hôtel de ville proclamant que Paris défend les droits de l’homme partout dans le monde. La tartuferie a viré au guignol quand finalement la flamme a été déroutée et que le maire en a profité pour marmonner qu’il s’agissait d’une victoire. Question : combien ce cirque a-t-il coûté à la ville ?

Mercredi 9 Avril 2008


Serge Federbush
Serge Federbush

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes