DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Les nouveaux malheurs de Sophie


Nos révélations sur le coût sidérant des rarissimes appels téléphoniques de Sophie Calle ont eu un franc succès.

Et nous ont valu quelques témoignages supplémentaires.



Les nouveaux malheurs de Sophie
Après notre article paru la semaine dernière, des amoureux des arts plastocs nous ont fait savoir que le scandale n'allait pas s'arrêter là.

Le coût de l'abonnement et des enregistrements des rares conversations de Sophie devra en effet être à nouveau pris en charge pour la période allant de juillet 2008 à décembre 2009, date à laquelle il est à parier que l’œuvre sera démontée aux frais de la ville, qui devra stocker et entretenir cette merveille. A moins que la mairie et Sophie Calle ne poursuivent cette sublime aventure esthétique par un nouveau contrat ….

Il leur faudra alors payer cher pour la débarrasser à échéance régulière des tags qui la maculent constamment et qui viennent d'ailleurs d'être à nouveau enlevés.

Pour vous donner une idée de ce qui advient de cette cabine dingophonique quand elle est livrée aux mécréants qui ne comprennent rien à (l'art comptant pour) rien, il vous suffit de cliquer ici, ici, ici, ici et ici.



Dimanche 14 Décembre 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Georges le 15/12/2008 21:25
Et si on foutait cette grosse merde à la benne ? on diarait que c'est un geste artistique...

2.Posté par forestifac le 26/05/2009 22:29
Sophie Calle ne doit elle pas sa notoriété à une belle dynamique de piston, plutôt qu'à un réel talent artistique ? Son art est banal, vulgaire, facile...

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes