DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Les oubliés de Paris : Vaisseau II Mille


Le Samu du Delanopolis, dirigé par Jacques Gauthier, dont la mission consiste à porter aide et assistance aux délaissés, proscrits et autres oubliés de Paris, s'émeut cette semaine du sort d'un vaisseau spatial ayant chaviré sur un quai parisien. Cette ville blasée ne s'intéresse même plus aux extra-terrestres !



Les oubliés de Paris : Vaisseau II Mille
C'est sur le quai de la Loire, côté canal Saint-Martin, devenu promenade Jean Vigo depuis que Bertrand D. découpe à qui mieux mieux l'espace parisien pour multiplier les appellations nouvelles, que vous pourrez apercevoir cet objet en acier électro-zingué.

Réalisé par les élèves de plusieurs lycées professionnels de Paris et d'Ile-de-France pour célébrer le passage à l'an 2000, il faisait, selon l'annonce municipale, l'apologie de l'inventivité, de l'imagination, de la remise en question et de l'ouverture d'esprit en pastichant le monument le plus connu de la capitale. Certes ...

Installé en novembre 1999, il devait théoriquement disparaître de l'horizon du bassin de la Villette un an plus tard pour être réinstallé ailleurs. Mais, en mars 2001, l'arrivée à la mairie de Paris d'une nouvelle majorité culturelle fit qu'on se désintéressa complètement du "Vaisseau II Mille" qui avait d'ailleurs perdu très tôt ce qui présentait son principal intérêt marchand : un buste de Jules Verne placé au sommet des 9 tonnes d'acier, chapardé par un monte-en-l'air amateur d'art.

Les années passant, rouille et tags ont donné à cet amas de métal l'image d'une ruine et, en 2006, le Comité de l'Art dans la Ville, après mûr examen, décida que le Vaisseau II Mille ne présentait aucun caractère artistique justifiant de le maintenir en place. La ville se rangea à cet avis et demanda aux auteurs et réalisateurs de récupérer leur bien.

Aux dernières nouvelles, c'est au lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud de Brétigny-sur-Orge que devrait atterrir le Vaisseau II Mille à la condition que Bertrand D. honore son engagement de payer les frais de transport, comme il le fit pour le transfert de la ménagerie métallique de Carlos Regazzoni depuis la halle Pajol jusqu'à Fontaine Française ( 21610 ).

Ce déménagement serait sans doute le bienvenu avant le démarrage des festivités destinées à célébrer le bicentenaire de la mise en service du bassin de la Villette et permettrait au moins de remettre en état cette fusée sans moteur qui doit bien avoir quelque supporter. Mais l'argent gaspillé pour le tramway et autres festivités girardiennes ne laisse guère de moyens pour ce type d'envol. Attention, déconnage immédiat !





Dimanche 22 Mars 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par marin le 05/07/2010 09:46
je confirme ce transfert au lycée JP Timbaud dont je suis un des professeur responsable de la fabrication de cette oeuvre. Suite au prochain message, puisque je me rends sur les lieux pour le démontage....

2.Posté par Under le 01/09/2010 09:29
Je confirme que cette monstrueuse chose est bien arrivé a Bretigny sur Orge dans l'essonnes
au lycée JP timbaud ( au cas ou des nostaliques voudraient la revoir )

je la voie tout les jour et c'est moche surtout les tags

elle aurais pu deja etre nettoyer avant ca mise en place et si les tags qui reste sont volontaire
ca fait peur


Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes