DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Molitor partagé



S’ils veulent bronzer l’été, les Parisiens fauchés éviteront Molitor !



Molitor partagé
Voilà donc les tarifs que la mairie de Paris et son emphytéote, le groupe Colony Capital, afficheront à la porte de la piscine Molitor :

"- pour le bassin d’été, abonnement annuel : 1.800 euros ; journée : 60 euros ;
demi-journée : 40 euros ; 2 heures : 20 euros ;

- pour le bassin d’hiver, entrée adulte : 4,50 euros ; entrée enfant : 2,50 euros."


Bref, pour profiter du soleil, mieux vaudra avoir un portefeuille bien garni … La mairie « centrale » rétorque qu’il faut en passer par là pour rénover le site sans trop accabler le contribuable. Mais le maire du 16ème arrondissement à beau jeu de souligner que si la ville ne payait plus de 100 millions d’euros pour faire plaisir à Guazzini à Jean Bouin (voir ici), il lui serait peut-être possible d’envisager une autre solution tarifaire à Molitor.

Bah ! Que les fauchés du 16ème et d’ailleurs, qui ne pourront accéder à cette sorte de pont supérieur, ne se lamentent pas trop. Il leur restera toujours la possibilité d’aller bronzer gratuitement à Paris Plage en Vélib’.


Dimanche 30 Novembre 2008


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Gaétan B. le 01/12/2008 13:42
C'est pas compliqué, le XVIème est de droite, et riche en plus. A quoi bon le faire bénéficier des mêmes services publics que dans les arrondissements de gauche, qui votent bien ?

2.Posté par DELGADO le 02/12/2008 11:03
Où est-il le temps (années 78 et suivantes...) où tu pouvais aller passer un bon moment et te dorer la pilule au soleil d'été pour quelques francs de l'époque (quatre ou cinq francs, même pas le prix d'une place de cinéma si je me souviens bien...), à la dite piscine Molitor (déjà ancienne, et de ce fait un peu vétuste à l'époque, mais viable...). J'étais chômeur en ce temps-là, et je pouvais quand même aller passer quelques après-midi là-bas (depuis la porte de Courcelles, 17è, où j'habitais...), à faire quelques bonnes brasses en plein mois d'août (ô délice, très peu de monde, bassin disponible presque pour moi tout seul, miracle des mois d'août à Paris...).
Maintenant, c'est devenu loisir-fric, pour portefeuilles bien garnis (bobos évidemment...)
Quand à la possibilité pour les fauchés, maintenant, d'aller bronzer gratuitement à Paris Plage, je veux bien, à condition de se lever tôt, les places sont chères; quant au moyen de locomotion, s'ils veulent vraiment y arriver...vivants !, je conseillerais plutôt le métro que vélib...(ligne jaune en perspective...)

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes