DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Perte de vitesse



"Elle sera de 20 km/h, la vitesse commerciale du T3 !"

L'affirmation fut martelée, serinée, répétée à satiété par les promoteurs du projet. La réalité, nous le rappelle Jacques Gauthier, est bien différente et un récent rapport de la Cour des comptes l'a confirmé en précisant qu'elle plafonne à 16,5 km/h et pousse, en heures creuses, une pointe à 17 km/h, malgré une priorité de passage aux carrefours.



Perte de vitesse
Cette évidence, observable par tout voyageur disposant d'une simple montre, a été dissimulée par la RATP et la ville de Paris pendant trois ans. Pourtant, un rapport du STIF du 20 septembre 2006 prévoyait la création d'un comité de suivi ad hoc chargé de suivre l'évolution de cette vitesse et sa montée en puissance. Ce comité semble s'être endormi sur la banquette. Mais qui donc en faisait partie ? Cet aréopage sélect, interdit à tout expert indépendant, à tout syndicaliste, à tout associatif, ne comprenait que trois membres : le STIF, la RATP et la ville de Paris dont aucun n'avait intérêt à reconnaître qu'il s'était trompé ...

Pour le T3 allongé de la porte d'Ivry à celle de la Chapelle, la vitesse moyenne sera encore plus basse avec la rupture de charge porte de Vincennes et les 19 km/h de vitesse commerciale proclamés par la mairie ne sont qu'un leurre. Bref, rien de plus rapide que le bus PC, moins d'arrêts, des embouteillages tout autour et plus d'un milliard d'euros dilapidé. Ce qui s'appelle une grande ambition.

Jeudi 31 Décembre 2009


Serge Federbusch
Serge Federbusch


1.Posté par Gaspardgrognard le 04/01/2010 13:58
Je n'ose plus dire que le tramway sur rails est, au XXIe siècle une ineptie.
Quand je parle, en toute sérénité, sans la moindre agressivité envers qui que cela soit, de circulation sur site protégé, mais sans rails, on me renvoie dans mes cordes en affirmant, que seul le tram sur rails est éprouvé, qu'il fonctionne parfaitement, et que tout autre système serait moins rapide, moins capable d'assurer un service en nombre de voyageurs/kilomètre, enfin que ce serait une aventure sans lendemain.
Pourtant votre information serait plutôt en faveur de ma thèse.
Enfin…

2.Posté par Maurice le 05/01/2010 08:22
@ Gaspardgrognard

Ben OUI !!
À part quelques Bourg-Beauf de service ET les industriels concernés, qui peut tenir de tels propos en toute connaissance de cause ?
Personne !
Le tram coute plus que la peau des fesses à TOUS les habitants de la région Île-de-France !
OUI, nous le payons TOUS ! Car c'est le « STIF, la RATP et la ville de Paris » (C.-C.) qui ont la charge de sa construction. Donc NOUS les contribuables !
Bien sûr, c'est ramené au porte-monnaie une fois de plus, mais comment l'oublier ?
Il y a plusieurs années, j'ai demandé à un responsable de la RATP :
pourquoi faire un tram alors que des bus articulés électriques seraient suffisants ?

Imaginez la volée de bois vert que j'ai reçu de la part et des participants, pas tous, mais presque en me faisant remarquer que c'était l'avenir !
L'avenir ?
Pour qui ? Pas pour nous à qui il nous a été fait miroiter des avantages qui ne sont pas, par exemple celui que vous citez dans l'article « la vitesse » comparativement à des bus, même en site protégé.

Rappelez-vous un reportage fait auprès d'un industriel qui fabriquait des isolants de rail (isolants à mettre de chaque côté pour éviter les vibrations et transmissions de bruits solidiens), une belle magouille que cette personne dénonçait !

Continuez à nous informer de la construction de cet avancé dans les transports. ;)

3.Posté par Gaspardgrognard le 05/01/2010 14:16
Et pendant ce temps, le métro (chemin de fer sur rails sous terre) lui roule à 40 kmh de moyenne.
Mais, faute à la RATP qui préfère dépenser son argent dans des réalisations de prestige, ce fabuleux transport en commun est inaccessible aux handicapés, difficile (avec ses volées de marches) aux personnes à mobilité réduite, et aussi aux personnes avec poussettes et landaus.
De plus la signalisation y est ont ne plus indigente et incompréhensible.
Par exemple, à la station Bonne Nouvelle, deux lignes, mais pour savoir laquelle emprunter, il faut presque arriver sur le quai pour savoir si c'est le bon. Dans le cas contraire il faut remonter les volées de marches pour trouver le bon chemin.
Pour sortir il y a un escalier mécanique bien caché, mal signalé, ce qui fait que les personnes qui ne sont pas au courant de son existence, utilisent les marches, même si elles sont rebutantes.
La RATP interrogée à ce sujet, n'envisage absolument pas d'y remédier, ni à l'inaccessibilité, ni à mettre en place une bonne signalisation.

4.Posté par pierrotLeFou le 05/01/2010 23:08
Bonjour,
Eh OUI, c'est çà l'efficacité selon la mairie de Paris !
Par ailleurs, à certains endroits, il aurait suffit de remettre en service la ligne de la petite ceinture. Mais au lieu de çà, le maire a préféré s'acharner sur les vestiges de cette ligne, faisant même découper des ponts "historiques" au chalumeau !
Par endroits, il a récupéré les ponts de cette ligne pour faire des "œuvres d'art", non sans rendre service à ses amis "artistes" !
PIERRE

5.Posté par andrei le 13/01/2010 22:22
"Pour le T3 allongé de la porte d'Ivry à celle de la Chapelle, la vitesse moyenne sera encore plus basse avec la rupture de charge porte de Vincennes et les 19 km/h de vitesse commerciale proclamés par la mairie ne sont qu'un leurre. Bref, rien de plus rapide que le bus PC..."

La rupture de charge à Pte de Vincennes est nécessaire pour la gestion et la régulation de la desserte. Une ligne Garigliano - Pte de la Chapelle serait ingérable.

Rien de plus rapide que le bus PC ? Les spécialistes du STIF et de la RATP doivent se bidonner en vous lisant. Le bus PC était beaucoup plus lent que le T3 sur le trajet que ce dernier dessert aujourd'hui. Il n'y a qu'à chronométrer au lieu de raconter n'importe-quoi. Et, la vitesse commerciale des bus a toujours été et sera toujours inférieure à celle du tramway, sur un site propre équivalent. A moins de prendre un tramway des années 1900 et le comparer aux autobus actuels.

Encore une fois (ni la première, ni la dernière...) : le tram est le moyen de transport le plus adapté et le plus rapide pour faire face au flux de voyageurs des Maréchaux.

6.Posté par Gaspardgrognard le 14/01/2010 14:13
Faut raconter ça aux Chinois. Eux, pourront se « bidonneront », qui à Shanghaï ont fait construire un train à grande vitesse sur monorail en moins de deux ans, entre la ville et l'aéroport.


7.Posté par andrei le 14/01/2010 22:49
Il nous compare maintenant un tramway urbain, avec des arrêts tous les 600 mètres, à un train express centre-ville - aéroport, circulant sur viaduc ! Autant comparer une mobylette à un hors-bord. Moi aussi, je me bidonne !

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes