DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Calais sur Seine : la banlieue se rebiffe !



Hidalgo ouvre un camp pour quatre à six cents clandestins à Paris pour donner le change et s'attirer les bonnes grâces des médias bobos.

Mais les milliers de sans-papiers qu'elle va ainsi attirer seront réexpédiés, comme d'habitude, en province ou en banlieue avec la complicité de l'Etat et aux frais coûteux des contribuables.

Sauf que les élus de banlieue en ont de plus en plus marre, y compris ceux de gauche ...



La nature a horreur du vide
La nature a horreur du vide
En annonçant sans rire qu'elle ouvrait deux camps de "migrants", un à Paris et un à ... Ivry, Hidalgo a ulcéré les victimes de sa générosité pour le compte d'autrui.

La décision d'Hidalgo d’implanter, d’ici décembre, un camp de 350 réfugiés dans l’ancienne usine des eaux de Paris, à Ivry, mécontente Christian Cambon, sénateur (LR) et maire de Saint-Maurice. « Il faut arrêter de prendre le Val-de-Marne pour le réceptacle de toutes les misères du monde, martèle-t-il, en colère. Ce sont toutes nos communes qui vont être impactées. Chacun doit prendre sa part, certes. Les départements de l’Ouest parisien aussi... On sait très bien que dans le flot des réfugiés, il y a des apprentis terroristes, hommes et femmes. C’est intolérable ! J’en appelle au Préfet de Région et du Département pour que le Val-de-Marne cesse d’être le réceptacle de la pauvreté ».

Même à gauche, l'impérialisme démago d'Hidalgo passe de plus en plus mal. Christian Favier, président (PC) du département, affirme qu’il va « demander des éléments supplémentaires, notamment sur les engagements pris par Paris sur l’accompagnement des personnes accueillies et leur suivi social». Il rappelle également que le Département a des compétences, et regrette « qu’il n’a pas été pour autant associé à cette décision. »

Puis ce fut au tour de Luc Carvounas, sénateur-maire PS de la ville voisine d’Alfortville, président des maires val-de-marnais et premier secrétaire de la Fédération socialiste départementale. Dans une lettre à Hidalgo il lui reproche son manque de concertation, tant avec les maires voisins qu’avec le préfet du Val-de-Marne. Rappelant que « l’expérience d’un campement de Roms sur les quais d’Ivry a déjà démontré par le passé l’importance de l’impact sur Alfortville de l’installation de populations en grande difficulté », il fustige Hidalgo et « l’idée que Paris considérerait la banlieue parisienne comme par le passé, à savoir comme une variable d’ajustement de ses politiques publiques ».

Décidément, Quand Stupidalgo étend son emprise sur la banlieue, ça se passe mal !


Lundi 12 Septembre 2016
Serge Federbusch






1.Posté par d''''orlando le 12/09/2016 15:51
pour info

2.Posté par Der Garnement le 12/09/2016 16:24
Et bien les bobos de mon immeuble sont pour...ils sont pour aussi la salle de shoot - faut dire qu'elle n'est pas en bas de l'immeuble - suis pas certain qu'ils seraient toujours d'accord si il s'en ouvrait une à 100 m ! bref, je propose une liste de ces bobos afin qu'ils accueillent ces pauvres "migrants" ! et de remercier d'avance Mr Delanopolis pour la transmettre à Stupidalgo ! - c'est bizarre suis pas certain du résultat .....veulent bien, mais pas trop près de chez eux, faut pas déconner !

3.Posté par Phil75 le 12/09/2016 20:28
Camp pour les hommes au Nord, camp pour les femmes au Sud.

C'est-à-dire l'institutionnalisation de la ségrégation hommes-femmes. Cela ne défrise pourtant pas nos "socialistes" en peau de lapin.

4.Posté par stal19e le 12/09/2016 21:49
Avenue de Flandres et à la rotonde Stalingrad c'est le chaos . Mais ils arrivent comment tous les migrants en France ?. ils entrent par ou en France?. les frontières ne sont elles pas supposées être sous contrôle ?.

5.Posté par menfin le 13/09/2016 10:04
stal19e : si, si, elles sont sous contrôle... Passant régulièrement la frontière espagnole je les vois à l'oeuvre, nos pandores : je me suis fait contrôler : ils voulaient savoir si j'avais de l'alcool et des cigarettes, qui sont moins taxés en Espagne. Par contre les kalash et les bonbonnes de gaz ça ne les défrise pas et pour les clandos ils regardent ailleurs. Côté Espagnol en revanche ils veillent au grain et surveillent de prés les cpf qui passent chez eux depuis la France.

A la frontière italienne c'est pire : le flux est permanent, sous l'oeil de la police française qui s'en contrefout.

6.Posté par Der garnement le 13/09/2016 20:40 (depuis mobile)
Je confirme à Stalingrad et aux abords de la rotonde, jusqu''à jaures au moins c est le chaos, le 23 juillet 2 600 clandestins ont été évacués...est ce à nouveau les mêmes? On ne sait pas, une chose est certaine, le secteur est immonde 😭😒 ça pue !

7.Posté par Maurice le 14/09/2016 06:15
– le flux est permanent, sous l'oeil de la police française qui s'en contrefout. –
Pas du tout !
Ils ne s'en foutent pas, ils n'ont pas reçu des ordres pour les empêcher de passer, grande différence ; les ordres ne sont pas donnés pour les empêcher de passer alors ils passent sous l’œil de la police.
Faire des camps pour accueillir des migrants c'est mettre en fonction une pompe à vide, lorsqu'il n'y en a plus, d'autres prennent la place laissée vacante, l'information passe très bien et vite parmi eux.

8.Posté par Parisien le 14/09/2016 19:50
@Der garnement : comme vous dites , je passe tout les matins a pieds vers 4h30 (j'embauche a 5h rue d’Aubervilliers) c'est une infection ; le campement va jusqu'à Riquet maintenant . on commence a voir fleurir de jolie tente dont certaines de taille familiale . Tant que certaines associations les aiderons rien ne changera , cela ne fera qu'empirer avec l'ouverture porte de la chapelle de l’hébergement au frais des parisiens. Pendant ce temps des familles qui attendent un Appartement HLM depuis des années doivent encore attendre car la priorité de la mairie ce sont les clandestins, non les parisiens .

9.Posté par Maurice le 15/09/2016 06:52
Oui « parisien », les cpf (chance pour la France) et migrants sont prioritaires !
Ceux qui sont dans les ennuis depuis des années le resteront encore aussi longtemps.
Il n'y a pas si longtemps, il n’était pas faisable d'aider les SDF et autres demandeurs de logement, pas d'argent ! Et là au miracle, hidalgo et consœurs en ont trouvé au point que la question se pose de son origine.

10.Posté par JEJ le 18/09/2016 10:50
C'est finalement très socialiste : être généreux avec l'argent des autres !

11.Posté par blaireau de la grande couronne le 04/10/2016 15:10
Savez-vous qu'UNIBAIL partenaire de la mairie de Paris pour les halles a mis à disposition à Louveciennes un terrain pour faire un camps de migrants ! Ca s'appelle un renvoi d'ascenseur !

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes