DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Chaos sur Paris !



Christiane Chavane revient sur le bilan de la circulation alternée et l'invasion de rongeurs.

Curieusement d'ailleurs, alors que la pollution n'avait pas diminué le week-end dernier, la circulation était à nouveau entièrement autorisée.

Il faut bien tenter de sauver une saison touristique désastreuse ...



Le principe de la circulation alternée consiste grosso modo à obliger les gens qui vont travailler en voiture à ne bosser qu’un jour sur deux. Bien sûr ils ont le droit de prendre les transports en commun, qui d’ailleurs sont gratuits. Mais comme ce qui est gratuit ne vaut rien, on se retrouve avec des TER et des RER en rade, notamment le fameux RER B dont les caténaires ont, surtout depuis quelques jours, la fâcheuse idée de se faire la malle.

Nous avions déjà le chaos engendré par la fermeture des voies sur berge, maintenant c’est un gigantesque bordel et l’enfer pour les Franciliens, qu’ils soient à pied, en auto ou en métro.

Rappelons que cette prodigieuse ineptie avait fait ses preuves il y a des années à Rome et Athènes, villes particulièrement polluées à l’époque. Devant le résultat nul de cette mesure, les autorités des deux pays avaient abandonné. Mais comme la France n’apprend jamais des autres, et qu’elle fait toujours bien mieux, cela a été remis au goût du jour par Corinne Lepage. Pour ceux qui auraient la mémoire courte, c’est cette avocate qui, pour que son cabinet spécialisé dans l’écologisme se fasse de la publicité, avait – lors de l’affaire Erika – refusé toute discussion avec l’armateur et avec le propriétaire de la cargaison. Elle avait choisi d’aller au procès, ce qui avait pris des années, et obtenu finalement un dédommagement moindre que ce que le responsable de la marée noire était prêt à offrir à l’amiable. Mais elle s’était fait un nom. Elle fut ensuite ministre de l’écologie, d’où l’on déduit qu’en France et en politique, l’incompétence et la malhonnêteté sont bien mieux récompensées que l’intelligence. C’est là qu’elle eut cette idée lumineuse de mettre en place un système de circulation alternée si Airparif faisait les gros yeux. Voynet lui succéda et inventa la pastille verte, ce qui est déjà moins débile.

Comme l’histoire bégaye, il a fallu qu’Anne Hidalgo nous ressorte cette ânerie, mais à partir du 16 janvier 2017, vous aurez de nouveau droit à des pastilles en couleur. Sauf que cette fois on a fait plus compliqué et payant. Payer pour qu’on vous interdise de rouler si vous n’avez pas la bonne couleur, je trouve ça absolument génial ! Il fallait être socialiste pour y penser.

Mais que le système soit débile est un détail. Ce qui est grave c’est qu’il ne répond en rien au problème de soi-disant pollution, puisque celle-ci n’est pas due qu’aux autos. La part de l’automobile est même faible, donc l’impact de la mesure quasi nul. Il fait froid, le chauffage tourne à fond. Entre les chauffages au fuel et au bois (d’ailleurs prôné par les écologistes), et les flambées dans les cheminées en zone pavillonnaire, nous avons déjà une bonne partie du problème. Les centrales EDF à charbon tournent à plein régime. Elles sont censées laver leurs fumées… mais ? Autrement dit, on empoisonne la vie de millions de Franciliens pour faire semblant de se soucier de la qualité de l’air.

Valérie Pécresse a poussé un coup de gueule et demandé à Stupidalgo d’arrêter : elle se fatigue pour rien. On ne discute pas avec des fous, on les enferme à l’asile avec une camisole. Hidalgo n’écoute rien, elle est murée dans son idéologie qui lui tient lieu de cerveau. La schizophrénie poussée à ce point relève exclusivement de la psychiatrie.


HIP HIP HIP AU RAT

Mais les écologistes se préoccupent davantage de la sauvegarde des animaux que des humains, c’est bien connu. A force de refuser tout insecticide, herbicide, raticide, Paris est devenu une infection. Du moustique l’été au rat en toutes saisons, sans compter les pigeons dégénérés, la ville devient un foyer de vermine. Ajoutons à ça la saleté des rues, les immondices qui jonchent le sol, les trottoirs cassés… Paris devient une ville du tiers monde. Les migrants installés par Notre Drame de Paris dans les quartiers Nord n’arrangent rien, d’autant qu’on oublie de parler des problèmes sanitaires que crée cette population pas si réfugiée de guerre que ça. Il paraît même qu’on commence à voir des loups en région parisienne, aux portes de Paris. La régression vers le Moyen-Age, c’est maintenant.
Mais pour les Verts tout cela n’a pas d’importance, le mal ce sont les autos et sans doute les entreprises. La vie sous Louis XI ce devait être mieux. Le crottin de cheval c’est autre chose que les vapeurs d’essence, c’est naturel. Et puis quand on n’aime pas les humains, une bonne peste de temps en temps, ça éclaircit les rangs.

Après tout quand l’espérance de vie sera revenue autour de 50 ans on aura réglé le problème des retraites !

Lundi 12 Décembre 2016
Serge Federbusch






1.Posté par Hauben Meise le 12/12/2016 19:36
Y'a pas que les vapeurs d'essence, y'a aussi celle de de délicieux fumet d'urine qui accueille le provincial à sa descente de train. Y'a aussi les lapins qui se reproduisent comme des, par exemples aux Invalides, dont les âmis des animaux exigent la capture pour qu'ils soient relâchés en pleine nature. Le délire j'vous dis.
Aux fous, lâchez les chiens !

2.Posté par Gary le 13/12/2016 02:45
Il n'y a pas que le diesel qui pollue Paris en effet, il y a aussi le chauffage et la production électrique mais pas seulement celle d'EDF : c'est plus lors des anticyclones nous ramenant gentiment les polluants allemands que les pics de pollution arrivent et cette fois-ci, 16 centrales nucléaires françaises étaient à l'arrêt à la demande de l'autorité de sureté, ce qui rendait le marché européen de l'électricité très tendu et toutes les vieilles centrales polluantes au charbon de nos voisins tournaient à fond : le lobby charbonnier se frotte les mains et nous toussons.

3.Posté par Parisien le 13/12/2016 18:45
A ce rythme la bientôt nous auront droit aux fouines, furets , renards, blaireaux ,,,,une jolie faune campagnarde en plein centre de paris . Pour les rapaces c'est déjà fait Tour saint jacques avec des faucons. Les écolo voulaient la campagne dans les villes, voila qui est fait , hélas pour eux , ces joyeux compagnons sont porteurs pour certains de maladies et jolies petit cadeaux que dame nature n'oublie de joindre; remarquer c'est la périodes....j'oubliais les sangliers et autres grand gibiers , bois de Vincennes, de Boulogne ?
Décidément la gauche aura fait bien du mal a feu la ville lumière ; il n'est guère étonnant alors de voir les derniers natif parisien quitter la ville en évitant de ce retourner pour contempler une dernière fois cette ville qui les a vue naitre afin de ne pas subir le même sort que les habitants de Sodome et Gomorrhe .

4.Posté par Pascal le 19/12/2016 10:01
Comment se débarasser des nuisibles de la Mairie de Paris?

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes