DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

République bananière aux serres d'Auteuil : l'Etat se fait le complice de Delanoë !



Les delanoistes vont tenter demain de se féliciter de l'accord donné aujourd'hui par la Commission supérieure des sites, à leur opération de vandalisme contre les serres d'Auteuil.

En réalité, le vote de cette commission n'a été acquis que grâce aux politiciens et aux fonctionnaires et contre la quasi-unanimité des personnalités qualifiées y siégeant. Il s'agit d'une sorte d'union sacrée entre l'Etat et la mairie de Paris pour céder à la Fédération française de Tennis. Un jour de honte digne d'une république bananière.



République bananière aux serres d'Auteuil : l'Etat se fait le complice de Delanoë !
Comme il y a un an, les voix de l'Etat ont permis ce jeudi un vote favorable pour le projet d'extension de Roland-Garros.

En novembre 2010, c'était en commission départementale, aujourd'hui c'est en Commission supérieure des sites, composée normalement de 31 membres ( Etat 9 voix avec le président, parlementaires 8 et personnalités qualifiées 14).

Le vote fut le suivant : 14 pour (9 Etat + les 5 parlementaires présents, dont le sénateur PS Vincent Eblé, nommé il y a deux jours ! Rappelons qu'en début d'année Eblé, élu de Seine-et-Marne, soutenait son propre projet pour Roland Garros !!! ) 8 contre ( les 8 personnalités qualifiées) + 1 abstention ( une personnalité qualifiée ).

SANS LES VOIX DE L'ETAT, LE PROJET DELANOESQUE ETAIT DONC ENCORE RETOQUE.

D'après nos informations, l'une des personnalités qualifiées, Paul Chéramy, conseiller d'Etat honoraire, a fait valoir que le projet n'était pas bordé juridiquement.

Alors qu'en temps ordinaire la Commission supérieure des sites est présidée par le sous-directeur des sites, la séance a été présidée par Jean-Marc Michel, directeur général d'administration centrale au ministère de l'Ecologie (Aménagement, logement et nature). Au-dessus, ne restait plus que NKM ...

Etaient présents Anne Hidalgo, Gilbert Ysern, Elisabeth Borne, directrice générale de l'urbanisme à la mairie de Paris, qui ont monopolisé la parole.

Hidalgo a répété son mensonge habituel : elle a dit que la couverture de l'A 13 couterait 550 Millions d'euros (alors que Porte de Vanves pour 10.000 m2 le coût a été inférieur à 60 Millions d'euros et Porte des Lilas à 99 millions pour 17.500 m2).

D'après des témoignages, les personnalités qualifiées n'ont pu s'exprimer comme de coutume.

Et après cela vous vous demandez pourquoi les citoyens ne font plus confiance aux élus et se dégoûtent de la politique ...

Jeudi 15 Décembre 2011
Serge Federbusch






1.Posté par Maurice le 16/12/2011 05:33
Ben oui, pourquoi n'a-t-on plus confiance envers eux ?!
.
Question déblatérer, ils sont des champions ! (et je m'y connais en champion qui font des promesses non tenues) idem pour trouver des personnes de quelques bords que ce soit pour LEURS avantages, pas ceux des la population qui, une fois de plus je le redis, il n'ont rien à faire si ce n'est nous demander notre voix pour être élu. Vivement que nous puissions les destituer lorsqu'ils ne respectent pas leurs engagements (comme : il n'y aura pas de tours à Paris!) !!! pareil pour pouvoir leurs demander des comptes judiciairement, par un certain % des votants, une fois leurs mandats finis et avant la prochaine élection, un bon trie ce ferait sans nous polluer l'esprit de nouvelles promesses qui iraient avec celles de l'élection précédente.
Là, c'est tout un pan de notre histoire qui va être rasé au profit de quelques-uns et aidé en cela par des nervis incompétents ; mais n'a-t-on pas ce que l'on mérite comme aide ?
Pourquoi les médias sont-ils si atones devant ce massacre ? Il y a bien quelque médias qui ont soulevé le problème, mais avec tellement le cul entre 2 chaises que c'en était à se demander ce qu'ils voulaient démontré.

2.Posté par DUBOIS le 16/12/2011 10:24
Cela confirme bien la "rumeur" d'un accord passé "au plus haut niveau de l'Etat" et l'oppositiion (qui ?
précisément : Delanoé, Huchon, autres) pour "entente" cordiale (!!) et échanges "compensatoires" entre projets "Paris Métropole" et "Grand Paris".
Ceci dit, trop nombreuses étaient les "personnalités qualifiées" absentes (9 sur 14) : couardise, gâtisme, indifférence, pantouflage, pressions ou pire, nommées ou "convaincues"..pour laisser faire !
Enfin, tout ceci n'est pas à la gloire de la FFT,: pour cette fédération "sportive" (!?) comme pour d'autres, le "fric" et intérêts particuliers voire personnels a supplanté depuis longtemps une certaine éthique. Dommage que personne n'ait pensé à faire du lobbying auprès de la Fédération Internationale pour qu'elle fixe une superficie minimale, type Wimbleton ou Flushing Meadows, en deçà de laquelle pas de tournoi dans le pays concernéx. Ceci a bien failli (et peut encore) arriver à Monaco pour la Formule 1.
Merci pour vos "billets" révélant ces "déviations honteuses" en espérant qu'elles incitent nos concitoyens à se mobiliser davantage pour la défense des intérêts généraux communs. A +. A.D.

3.Posté par hermine le 17/12/2011 09:07
Dans ce cas c'est une question d'argent : Les caisses sont vides et ils ne peuvent prendre une décision qui pourrait se terminer par la fin du tournoi ! Que valent des plantes et des arbres ? Mais voyez les conclusions du sommet de Durban : c'est le monde entier qui marche sur la tête !
Le poids des associations n'est rien par rapport à celui du tourisme et des sports..et de l'image de Paris qu'ils disent vouloir défendre mais qu'ils galvaudent à tout va !
Si j'ai bien lu : pour l'aménagement des berges de la Seine ils avaient 78% d'avis défavorables mais ils passent outre et vont le faire ?

4.Posté par Maurice le 17/12/2011 11:56
L'aménagement des bords de seine dépend du préfet et il n'y est pas favorable.
HEUREUSEMENT ! Il y en a marre de tous ses autophobes.

5.Posté par Hipstagazine.com le 21/12/2011 22:10
Hello ! Monsieur Maurice !
Hello ! Monsieur Delanopolis
(c'est pour que vous ne soyez point jaloux de notre Hipstamascotte)

Nous n'avons pas connu le Général.
Vous, au moins quelques années...
Donc, la France république bananière,
fallait oser.
Pas un peu dépassé, THE concept ?

6.Posté par Bernard Zumthor le 11/01/2012 19:26
Vue de notre lointaine province helvétique, la France nous semblait naguère encore l'altière résistante au crétinisme ambiant et à l'inculture généralisée. On doit constater qu'elle en est devenue le plus bel ornement et que nous devons laisser nos illusions au magasin des accessoires poussiéreux. Vous faites pire que nous avec votre patrimoine. Quelle tristesse! Bernard, Genève.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes