DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Stupidalgo casse du cadre !





Incroyable mais vrai : la mairie de Paris dirigée par une ancienne inspectrice du travail (enfin ... un travail si peu effectif ...) vient de se comporter comme le pire des patrons voyous.

Les syndicats municipaux sont outrés !



Botte dans vos droits !
Botte dans vos droits !
"Les rapports sociaux à la direction de la communication de l’Hôtel de Ville de Paris (DICOM) sont on ne peu plus violents si l’on en croit les dernières révélations du syndicat UNSA des attachés d’administration parisiennes. Attention, certaines scènes peuvent choquer !

« Nous apprenons avec stupéfaction l’éviction brutale de l’attachée principale responsable des ressources humaines et de la logistique de cette direction. Jeudi dernier, 3 mars 2016, avant l’arrivée de notre collègue, son bureau a été ouvert avec un double des clés demandé au secrétariat. Lors de son arrivée, notre collègue a trouvé son «successeur» occupé à s’installer à son poste de travail. Ce dernier était en train de ranger le bureau à sa convenance, y compris les affaires personnelles de notre collègue » a ainsi dénoncé le syndicat sur son site. Des procédés qui rappellent ceux pratiqués dernièrement à l'Hôpital Georges Pompidou ou encore il y a quelques années à France Télécom.

De plus, l’infortuné cadre ne s’y attendait vraiment pas car selon l’UNSA « aucune fiche de poste n’a été publiée sur l’Intranet, aucun arrêté administratif officiel n’a été pris aussi bien pour notre collègue que pour son "successeur" ». De quoi rester estomaqué en effet. Surtout dans une mairie dirigée par une ancienne inspectrice du travail. A moins que la municipalité parisienne soit décidé d'anticiper les effets de la Loi Travail proposée par la Gouvernement.

En tout cas l’affaire ne devrait pas en rester là car l’ensemble des syndicats représentés au Comité Hygiène et de sécurité (CHSCT) de la DICOM viennent de mettre ce point à l’ordre du jour en pointant des « pratiques brutales, indignes d’une mairie qui nous rabâche constamment ses actions en faveur du bien-être au travail ». Pour Anne Hidalgo, qui ne s’attendait sûrement pas à une telle réaction des représentants des personnels, c’est du brutal.


Lire aussi ICI.

Vendredi 11 Mars 2016
Serge Federbusch






1.Posté par Parisien le 11/03/2016 20:45
l'usurpatrice Hidalgo ce comporte de plus en plus en potentat imbu de sa personne qui ce contrefiche impérialement du droit du travail (balaise pour une ex-inspectrice). décidément la sociali démontre une nouvelle qu'elle ce fout totalement des citoyens de ce pays.

2.Posté par Etienne le 11/03/2016 22:11
Le gouvernement, le respect du droit de ceux qui nous gouvernent !!
Toute opposition, avec son corollaire tout opposant, doit être écrasé ! ignoré ! dépecé ! de ses droits, de son argent, de sa prise de parole, de sa libre pensée et de sa liberté !

cf les habitants de calais venus réclamés la reconnaissance de leur souffrance dont personne à peine ne parle
cf M.zemmour à qui on refuse la remise d'un prix littéraire
cf les femens laissées libres pour leur manifestation dans les églises, condamnées lorsqu'elles gênent la voiture de Dominique Strauss Kann quand il se rend à son procés
cf le déficit de la SNCF de 12 milliards, ou le clientélisme de la mairie, et l'argent caché de cahuzac, les malversations de fabius fils, et l'acharnement contre les époux balkany..
cf les déclarations ou les écrits de MMe Hidalgo qui veut changer les mentalités (DANS LE TEXTE) et les mensonges perpétuels de Hollande
cf les arrestations musclées, montées en exergue (CF LES TETES COUPEES AU MOMENT DE LA REVOLUTION) d'un général à une manifestation .; et de bien d'autres, et silence des médias sur l'augmentation de la violence, la saleté, la destruction d'espaces publics et privés...

non l'heure n'est plus à rire !

3.Posté par Phil75 le 12/03/2016 08:38
Le peu de temps qu'elle a été inspectrice du travail, elle n'a jamais du faire très peur aux patrons, surtout voyous.

"la municipalité parisienne soit décidé d'anticiper les effets de la Loi Travail proposée par la Gouvernement." --> après tout El Khomri n'était-elle pas cul et chemise avec Hidalgo ?

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes