DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Attentats de 2015 : célébrons un an d’aveuglement et de manipulation !


Votre Pot aux Roses du nouvel an !



1 - Charlie : Hydalgo m’a commémorer


La drolatique faute d’orthographe sur la plaque à la mémoire des victimes du 7 janvier 2015 dévoilée par la mairie socialiste de Paris, affublant Wolinski d’un «y» au lieu d’un «i», n’est naturellement qu’un détail un peu grotesque des sinistres commémorations par lesquelles le pouvoir et ses pseudopodes tentent de faire oublier leurs responsabilités dans l’ensemble des crimes qui ont endeuillé la France en 2015.

Le diagnostic de mon livre, «La marche des Lemmings», sur ce qui s’était passé en janvier de l’an dernier, est malheureusement semblable à celui qu’on peut à nouveau porter, avec un peu de recul désormais, sur les meurtres de novembre.

Tout d’abord, une faillite caractérisée des services de renseignement et de police, choquante en janvier et véritablement inacceptable en novembre, dès lors qu’aucune action efficace n’avait été entreprise entre temps. Certes, peu à peu, la parole se libère. Ainsi, la veuve du policier Franck Brinsolaro, garde du corps de Charb et tué avec lui, a-t-elle porté plainte contre X il y a quelques jours. Elle s’émeut des failles dans la sécurité du journal satirique : "une passoire" selon les propos de son mari. Mais c’est le simple mutisme tempéré par des célébrations pompeuses qu’on oppose à ces questions gênantes.

De même, le gouvernement ne répond toujours rien aux révélations de Bernard Squarcini, dans «Valeurs actuelles», sur son inertie malgré les multiples mises en garde venant de Syrie sur la préparation d’attaques imminentes par les assassins du Bataclan. Cela rappelle aussi la manière dont l’exécutif avait escamoté, en janvier, la question de sa mise en cause par la Commission nationale d’autorisation des interceptions de sécurité. Cette autorité indépendante avait stigmatisé un allègement incroyable de la surveillance des futurs assassins de Charlie et la volonté du gouvernement de se défausser. A chaque fois, le peu d’empressement des médias socialisants et subventionnés à mener des enquêtes sur ces défaillances facilite la tâche du pouvoir.

En matière de dérivation de l’émotion populaire, la technique de la grande manifestation a fait ses preuves en janvier 2015. Comme elle est éventée et qu’on peut difficilement être à la fois Charlie, Hypercasher, Bataclan, Belle équipe, Petit Cambodge, etc. tout en défilant, Hollande lui a substitué depuis novembre de mâles accents sur l’état d’urgence et la déchéance de nationalité. Mais ce sont deux escamotages aussi grandiloquents qu’inefficaces.

On a ainsi appris que, du 13 novembre à la fin de l’année dernière, sur trois cents procédures en phase d'enquête, deux seulement ont été ouvertes au pôle anti-terroriste du parquet de Paris ! Bref, ce grand ramdam sert surtout à régler des comptes dans des affaires de stupéfiants et de détention illégale d’armes.
Les poissons terroristes passent largement au travers des mailles d’un filet destiné à épater l’opinion publique. Pendant ce temps, la législation et bientôt peut être la constitution françaises deviennent gravement attentatoires aux libertés individuelles.

Pourtant, le débat sur la déchéance de nationalité est lui aussi un leurre. La procédure déjà prévue à l’article 23-8 du code civil, qui permet de faire perdre la nationalité française à tous les ressortissants engagés aux côtés de l’Etat islamique en Syrie ou ailleurs, est une simple formalité administrative qui prendrait quinze jours au moins et deux mois au plus. Il suffit d’un décret individuel en Conseil d’Etat ou, en cas d’avis défavorable de ce dernier, en conseil des ministres et d’un peu de courage politique. Comme le souligne le syndicat étudiant Uni, c’est sans doute ce courage qui «manque le plus à un gouvernement qui, en la matière, préfère jouer la montre».

Qu’importe puisque, selon les sondages, la fameuse opinion publique croit majoritairement que l’action présidentielle est efficace en matière de lutte contre le terrorisme. La France a pourtant été davantage touchée par les crimes islamistes, sur la seule année 2015, qu’aucun autre pays occidental depuis le 11 septembre 2001 ...

Sur le fond maintenant, à savoir le lien entre le raidissement conservateur d’une part importante des musulmans français et la dérive criminelle d’un petit nombre d’entre eux, on entre dans le mutisme le plus total. La crainte et l’évitement font office de pensée et de politique.

Que nous dit en effet la plaque apposée sur les locaux de Charlie Hebdo ? Il s’agit d’un hommage «à la mémoire des victimes de l’attentat terroriste contre la liberté d’expression perpétré dans (ses) locaux le 7 janvier 2015.» La peur de nommer l’ennemi est ici évidente. Des centaines de plaques commémoratives rappellent en France les méfaits allemands et/ou nazis. Serait-ce trop choquant de rappeler que les victimes des frères Kouachi sont tombées sous les balles d’islamo-fascistes ?

Bref, un an après le début de cette longue série de crimes, la gouvernement n’a toujours pas retrouvé la dignité minimum et le début d’efficacité qui siéraient dans ce type de situation. Alors, il fait pousser des chansonnettes et dévoile des écriteaux de marbre, espérant qu’en France, comme à l’accoutumée, tout finisse par des vocalises. Mais, comme il est écrit dans la bible, la terre crie encore le nom des suppliciés.


2 - Grande braderie du chômage et de l’emploi

Mou-Président a peaufiné son ultime plan d’enfumage. Il maintient un suspense à n’en plus finir sur la fameuse «courbe» du chômage laquelle, ô surprise, finira bien par se retourner en temps utile puisque la création rien moins que 500 000 nouveaux emplois bidons est dans les tuyaux. Pour cela, un «plan de formation» augmentera massivement le recours à l'apprentissage, par «un dispositif exceptionnel, c'est-à-dire pour un temps limité, destiné à inciter à l'embauche dans les PME». Bref, on va subventionner à outrance 500 000 embauches factices le temps de préparer les élections de 2017. C’est ce qui s’appelle engager efficacement l’avenir ! Bah, tant que les médias ne s’en aperçoivent pas ...





3 - Mantes-la-Voilée

Une pétition circule actuellement à Mantes-la-Jolie, déjà signée par mille personnes, réclamant des horaires de piscine municipale réservés aux femmes. Ce n’est pas nouveau mais l’outrecuidance à relancer le sujet montre bien que la laïcité et l’égalité entre sexes ne sont plus correctement défendues en France.

Ce qui est remarquable, dans ce dernier prurit bigot, c’est la motivation donnée par le promoteur de la pétition, un homme bien sûr : «Même si la communauté arabo-musulmane est très majoritaire parmi les signataires, ce n'est pas du communautarisme. Nous vivons dans un territoire où cette communauté est très présente: on n'y peut rien. Le complexe aquatique ne profite pas aux femmes qui ont fait le choix de la pudeur, et ce quelles que soient leurs origines, leurs convictions, ou leur appartenance sociale, pourtant ces femmes sont nombreuses, et tout le monde aurait à y gagner finalement ... la pudeur n'a pas de religion et c’est un droit légitime qui ne devrait même pas se discuter.»

L’impudique et crâne affirmation que la pudeur passerait par la dissimulation quasi totale du corps aux personnes de sexe «opposé» montre à quel point l’obscurantisme continue de faire des progrès sans que les pouvoirs publics ne s’en offusquent vraiment. Ce n’est pas à la religion de définir la morale républicaine : telle est l’essence même de la laïcité que ces populations font mine de ne pas comprendre et que nos lâches politiciens font mine de ne pas relever.

Bref, à l’heure où le gouvernement dévoile des plaques, les fondamentalistes entreprennent de plus en plus hardiment de voiler les corps.




Mercredi 6 Janvier 2016
Serge Federbusch






1.Posté par Phil75 le 06/01/2016 15:18
Cette histoire de plaque est révélatrice du je-m’en-foutisme, de l'inculture et de l'amateurisme qui sévit de plus en plus chez les politiciens et dans les entreprises. Je reconnais toutefois une circonstance atténuante aux salariés des entreprises, à laquelle n'ont pas droit les politiciens : à force de donner des salaires de m.... et de traiter les salariés comme des moins que rien, on obtient forcément du travail de m...

2.Posté par Phil75 le 06/01/2016 15:19
Les servyces de la mayrye ne sont donc même pas fychus de relyre une ynscryptyon ny de véryfyer un bon à tyrer.

3.Posté par FIT le 06/01/2016 15:47
Rien de surprenant dans la médiocrité, la nullité ambiante...

Hidalgo n'a pas inventé le fil à couper le beurre... On le savait déjà... On apprend désormais qu'elle et la clique au gouvernement n'ont aucune considération pour qui que ce soit à part leur pomme... A vomir !

4.Posté par christian15e le 06/01/2016 23:25
Je peux confirmer depuis des sources très proches du Roi du Maroc, que les "Services de Sa Majesté" avaient mis en garde les services de la République 48h avant les attentats de novembre. Ce sont les mêmes qui ont "orienté" les recherches vers le refuge des terroristes...
Pour ce qui est de la pudeur des femmes de Mantes la voilée , la solution est on ne peut plus simple : ne pas aller à la piscine. Personne ne les y oblige...
Pour la formation de 500.000 chômeurs, tous les spécialistes s'entendent pour dire que c'est matériellement impossible, et que même si on le faisait, on aurait après, simplement quelques centaines de milliers de chômeurs "formés"...

5.Posté par sophiesl le 07/01/2016 00:53
Vous m'avez fait beaucoup rire Phil75 !!! :-)

6.Posté par Frédéric - 1er_arrdt le 07/01/2016 11:59
Ça démontre le "jenfoutisme" des élus !
Quant il s'agit d'elle-même, le titre de la fonction de Madame Hidalgo est Madame LA maire et non Madame LE maire. Quiconque en public suivrait les recommandations de l'Académie française à son égard subirait ses remontrances...
Mais lorsqu'une erreur de retranscription concerne le petit monde (autre que celui du microcosme des élus) les excuses de Madame Hidalgo (qui à fait rejaillir la faute sur le marbrier) dues à Madame Wolinski sont minima et donc inappropriés. La faute aux services de communications de l'Hôtel de Ville de Paris ?
Quant au président de la république, présent lui aussi à cette cérémonie, rien n'a filtré sur cette bourde !

7.Posté par Maurice le 07/01/2016 18:51
Comme ça, une commande arrive et personne ne vérifie qu’elle a été correctement exécutée ?
L’erreur est sur le bon de commande, le graveur le dira-t-il ou préférera-t-il rester comme prestataire de la mairie de Paris ?
Une preuve de plus de la nullité des sbires de l’ancienne inspectrice du travail, elle devrait pourtant savoir qu’il faut surveiller.

8.Posté par zelectron le 08/01/2016 03:03
J'ai pondu ceci en 1/4 d'heure, d'une seule traite, le 12 janvier, soumis à la modération le 13 et il a été publié le 14 sur C4N
- qui est ce tiers qui juge de l'incohérence des propos d'autrui, à moins que lui même . . .

HALTE À LA CHARLIE MANIA

Désormais critiquer Charlie c'est un blasphème !
Rire de Charlie est et peut vous causer de l'urticaire !
Charlie est personna grata, les autres non !
Rien n'existe sans Charlie !
Aujourd'hui Charlie est notre maitre à penser à tout, tout prêt !
Même si vous n'aimez pas Charlie, aimez-le !
Charlie est gentil, tout les autres sont méchants, tous y compris vous !
Si vous ne pensez pas comme Charlie, soyez maudit !
Lynch veille si vous dites du mal de Charlie
Tout vous sera pardonné si vous louez Charlie (pas trop cher tout de même) !
Charlie est le Ying et le Yang !
Point de salut sans Charlie !
Si vous voulez récupérer Charlie, rackez !
Charlie nous sauvera tous, même si on n'y croit pas ?
Faites ce que vous voulez, Charlie veille !
Les millions de Charlie ne seront pas perdus pour tout le monde !
Votre liberté s'arrête à celle de Charlie, autrement dit, oubliez la !
Seule la gauche-de-la-bien-pensance peut parler au nom de Charlie !
Saint Charlie ne priez pas pour nous ou alors discrètement !
Je suis bouleversement charlivari(é) !
On peut rire de tout mais pas avec n'importe quel Charliot !
Big Charlie veille sur vous !
Seule la pensée Charlie peut sauver l'humanité !
Charlie est la lumière de l'existence, rien d'autre n'existe !
Je ne crois en rien d'autre que Charlie !
Tous les matins en me rasant je me regarde en rêvant à Charlie !
Si vous oubliez votre prière à Charlie, lui ne vous oubliera pas !
Charlie est omnipotent (impo(r)tent?) et vous sauvera demain, j'ai dit demain !
La gauche a récupéré Charlie, il est son étendard et son symbole !
Utiliser Charly à des fins personnelles est autorisé d'interdiction !
Seuls les grands prêtres autoproclamés de la nouvelle religion Charlie peuvent parler en son nom !
Le sacrilège suprême c'est de parler en mal de Charlie !
La profanation des reliques de Charlie est soumise à déclaration préalable !
Vous pouvez rire de Charlie mais seulement à vos risques et périls !
Si vous riez de vous même prenez garde que ce ne soit pas en contradiction avec les nouvelles lois de Charlie!Avant de rire de Charlie vous devez déposer un dossier pour obtenir la permission (temporaire) !
Seules les personnes autorisées à s'autoriser ont le droit de rire, en ce qui concerne Charlie il faut une autorisation spéciale !
Aucune autre religion que Charlie n'est tolérée !
Aucune autre doctrine politique que Charlie n'est tolérée !
La charlisisation de la société est en marche, rien ne pourra l'arrêter !
Vive les lendemains charliesques qui chantent !
La célèbre formule de benito mussolini doit être modifiée comme ceci :
Tout dans l'État-Charlie, rien contre l'État-Charlie, rien hors de l'État-Charlie.
Charlie vous demande à tous de déraison garder !
La charlimania à haute dose décérèbre !
Les charliphyles et les charliphobes sont à mettre dans le même panier !
L'aubaine de la charlimania tombe à pic pour certains !
Charlie est un soporifique pour oublier la situation catastrophique de l'économie !
La prescription de suppositoires charlifiques n'est autorisée que les jours grévés !
Charlie est une bénédiction pour relever le niveau d'impopularité d'incertain !
La meilleure façon de parler c'est de charlifier !
Le charlivisme est incompatible avec toute démonstration de modération et/ou de tolérance !
Les charlivistes sont les adorateurs de Charlie, ils suivent ses préceptes aveuglément !
Le charlivisme est la nouvelle religion d'état !
Toute personne critiquant le charlivisme encoure des poursuites !

La loi "charlie" contre signée par 1 million de manifestants permet désormais de dire et d'écrire n'importe quoi, n'importe où, n'importe comment, y compris de blasphémer ou d'uriner sur les autels . . . (ce qui formerait jurisprudence ?)

9.Posté par Maurice le 09/01/2016 08:10
@ zelectron : il n’y a pas eu besoin du massacre à Charlie pour qu’il y ait blasphème ou d'uriner sur les autels, des sites nous le signal depuis plusieurs années, c’est comptabilisé par les services de l’état et consultables mois par mois et année par année ; c’est environ 2 par jour en France !
Peu de médias en parlent, c’est vrai, mais cela ne les efface pas.

10.Posté par zelectron le 09/01/2016 09:45
dont acte, mais ce n'est pas le sens de ma diatribe.

11.Posté par JEJ le 09/01/2016 11:18
Vous avez raison l'enfumage 2016 portera bien sur le chômage !

Après avoir tenté les manœuvres les plus grossières en 2013 et 2014 (comme empêcher l'actualisation des chômeur en rendant inaccessible le site de pôle emploi en début de mois) le gouvernement à laisser filer les chiffres 2015... Une grande opération de dégonflage statistique va battre son plein à l'été prochain.

Je peux vous prédire que l'apprentissage (que je défends ! ) sera utilisé. Comment ? Par le recrutement massif de jeunes dans la fonction publique et des entreprises publiques par la voie du contrat d'apprentissage (cf. les campagnes de communication...).

On pourra faire baisser les chiffres au détriments de tous les autres acteurs (entreprises, CFA et jeunes :
- les administrations ne sont pas conforme aux référentiels de la majorité des diplômes (surtout en post bac).
- les jeunes ne seront pas formés à l'économie marchande (suivre une formation commerciale dans un monopole m'a toujours fait hurlé de rire).
- les administrations et entreprises publiques ne sont pas soumises à la taxe d'apprentissage ! Elles bénéficient donc du système sans le financer... Il y aura donc plus de jeunes en CFA avec moins de moyens... ce qui dégradera encore la qualité des formations.

Merci Hollande le menteur.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes