DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

La République macronienne ne reconnaît quasiment aucun culte !





Décidément, la recherche de coups de com' en jouant au plus malin sur la reconnaissance d'un islam soi-disant ouvert et moderne fait faire n'importe quoi à Macron !



La grande remplaçante
La grande remplaçante
Voilà donc ce qu'il faut bien appeler le président de la République française installant dans son fauteuil, à l'Elysée, une autorité religieuse. Pas n'importe laquelle bien sûr.

Certes, elle est bien mimi l'imame danoise. Il paraît qu'elle milite pour un islam ouvert et tolérant.

Cela n'ôte rien au détestable symbole d'une religieuse installée au bureau de celui qui devrait incarner la Réplique une, laïque et indivisible.

A force de jouer au plus malin avec les symboles on finit par oublier les principes fondamentaux.

Et puis que représente cette gentille dame ? Un pour dix mille, un pour cent mille des musulmans pratiquants ? On dirait plutôt qu'elle est quasiment seule de son espèce en Europe ! Il va falloir que Macron installe une mosquée à l'Elysée pour que chacun soit convaincu de sa volonté d'apaisement.

Rassurez-vous, on a appris que les meurtres perpétrés ces derniers temps par des fanatiques qui ont une autre interprétation du Coran, hélas plus proche des textes, n'ont pas été évoqués par Macron et son invitée.

Croire qu'en jouant avec ce type d'images on promeut un islam acceptant la loi républicaine relève juste de la bouffonnerie périlleuse. On ne peut y voir qu'une angoisse diffuse conduisant à tenter de pactiser avec un phénomène qui nous terrorise en acceptant les plus étranges transgressions.

Jeudi 29 Mars 2018
Serge Federbusch






1.Posté par Louis le 30/03/2018 11:29 (depuis mobile)
Lors des obsèques de Johnny, Macron s’etait abstenu d’agiter le goupillon pour montrer sa laïcité.. aux obsèques de Madame Knoll, il portait une Kipa.. pourquoi cett différence ?

2.Posté par TURPIN le 30/03/2018 13:03
Parce que lors d'obsèques religieuses les prêtres catholiques précisent que chacun est LIBRE de faire le signe de respect qui lui convient - bénédiction avec le goupillon ou inclinaison de tête - mais jamais un homme n'entre dans une synagogue sans kipa et jamais personne n'entre dans une mosquée sans se déchausser, Président de la République ou pas, en France ou ailleurs.

3.Posté par blum le 30/03/2018 14:22
Bonjour, Serge.
J'avais vu passer cette photo, sur Dreuz, accompagnée d'un article de Gaïa.
L'imam e danoise que Macron fait asseoir dans le fauteuil de l'Elysée --- pas
moins--- " a fait ouvrir à Copenhague, y est-il dit, une mosquée 1OO% féminine".
Autrement dit, l'on tâche de nous vendre pour progressiste, une religion double-
ment ségrégationniste, sous des atours apparemment plus séduisants que
ceux des barbus traîne-savates, le couteau entre les dents: l'islam, dont nous
voyons, au quotidien, les performances assassines, serait donc plus acceptable,
distillé par des moukhères réunies entre elles, en excluant les hommes d'une
mosquée?
Si les hommes excluent les femmes, c'est archaïque.
Si les femmes excluent les hommes, c'est tendance? L'islam en devient
affriolant?
L'on tâche, d'après Gaïa, de nous faire passer la pilule, en nous précisant
que ladite imame était flanquée, pour l'occasion, de la femme rabbin Delphine
Horvilleur.
Qqch. cependant, sépare ces deux championnes du féminisme.
L'imame , "adepte du soufisme... ( a pour dessein) de prêcher la bonne
parole--- l' Evangile, version coraniste, sans doute--- jusque dans les
villages reculés".
Nous y voilà!
Qui ne comprend que L URGENCE ABSOLUE est de dégager Macron,
dégager la gauche AVEC l'islam dont ils intoxiquent le pays ?

4.Posté par ARON Jean-Claude le 30/03/2018 22:10 (depuis mobile)
UnE imam sans foulard ?
Comment les musulmanes peuvent justifier leur travestissement ?

5.Posté par Terriez le 31/03/2018 00:34
Sa deuxième épouse, peut-être ???

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes