DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Christiane tire aux voeux !



BONNE ET HEUREUSE ANNEE !

Chers lecteurs,

Je vous souhaite tout au long de cette nouvelle année une santé inébranlable et une chance insolente.

Christiane Chavane



Mais pour la prospérité, vu le nombre de taxes et charges diverses qui nous attendent au coin de la loi de finances 2018, ça va être difficile de passer entre les gouttes des pluies diluviennes d’impôts nouveaux, sauf à faire partie de la garde rapprochée des sponsors de notre pseudo-président. Pour eux, pas d’inquiétude, un programme d’optimisation fiscale sur mesure a été peaufiné dans les couloirs obscurs de Bercy. Je vous souhaite donc d’échapper au déluge, en toute légalité, cela va de soi.

Pour le reste, l’optimisme n’est pas de rigueur. Souhaiter un gouvernement réaliste, économe, démocratique, soucieux du bien-être du peuple et de sa sécurité plutôt que de celle des VIP, et garant des libertés individuelles, relèverait de la naïveté. Nous sommes gouvernés par un apprenti dictateur dont le seul objectif est de se maintenir au pouvoir qu’il a usurpé afin de satisfaire ses maîtres oligarques. Or, remplacer un dictateur n’est jamais chose facile. Après les vénézuéliens, les Iraniens sont en train de s’en rendre compte.

KIM-JONG-MOIN-ZUN

Le Maître du Mauvais Temps, du haut de son Olympe, vient de décider de prendre en main l’audiovisuel public. Les programmes ne seraient pas à son goût. Nous avons vaguement compris que la « diversité » ethnique était sous-représentée, entre autres choses. Il va donc lui-même choisir les programmes. Probablement écartera-t-il aussi tout journaliste qui manquerait de zèle pour louer le président.

Je ne disconviens pas de l’absence de qualité des chaînes publiques pour lesquelles nous payons une redevance. Pour améliorer les émissions je ne vois qu’une solution : privatiser. Ceux qui veulent des émissions culturelles de bonne facture paieront volontiers. Ceux qui préfèrent regarder des niaiseries ou du sport ont tout ce qu’il faut sur les chaînes privées. Qu’à la rigueur le gouvernement garde des heures d’émission pour faire passer les discours présidentiels (à petite dose) ou les communiqués officiels, voire pour organiser les campagnes électorales, pourquoi pas. Mais ceci ne doit pas donner lieu à redevance.

Brigitte se plaint d’être débordée. Rappelons-lui que nous lui avons refusé le statut de première dame, qui n’a pas lieu d’être. Son mari nous oblige à verser une somme extravagante pour qu’elle réponde à son courrier, si elle n’y parvient pas ce n’est pas notre problème.

Mais la loi qui se prépare pour lutter contre les « fake news » ou en Français « informations mensongères » est digne de la Corée du Nord. Pendant toute la campagne pestilentielle, le candidat Macron a profité de canulars et d’articles diffamatoires en provenance directe de l’Elysée pour éliminer son rival. Alors oui, les « fake news » ont bien pesé sur la campagne, mais à qui a profité le crime ? Aujourd’hui les pires « fake news » continuent de se déverser depuis les cercles du pouvoir et des médias aux ordres de l’Elysée : chiffres du chômage falsifiés ou présentés de façon trompeuse, racontars sur une croissance qui n’existe pas, sondages biaisés… En fait si nous voulions lutter contre les « fake news » il faudrait interdire tous les grands médias et privatiser l’INSEE. Or, ce qui se prépare est ni plus ni moins qu’une surveillance des réseaux et des médias et à terme l’interdiction ou le blocage de tout ce qui ne fait pas le panégyrique du couple présidentiel.

Prochaine étape : interdire les partis d’opposition ?


Vendredi 5 Janvier 2018
Serge Federbusch






1.Posté par phidias le 05/01/2018 15:59
.Il est d'usage dans les dictatures d'être règlementairement en extase devant les guignols qui tiennent le fouet, eux-mêmes aidés en cela par ceux qui ont l'argent, cf. la campagne pestilentielle, comme la nomme si bien Serge Federbusch. C'est pourquoi le manu-macron qui est descendu du ciel sur les sondages, par l'intermédiaire des grands organes de presse fort opportunément aux mains des gens utiles, se préoccupe maintenant de tous les autres, en particulier ceux, dont la liberté de ton pourrait mettre en doute, dans l'esprit de la ménagère de moins de 50 balais, la doxa laudative du pouvoir faisant accroire aux miracles d'une immobilité bavarde transformée en martingale du changement. Il ne serait pas adéquat en effet que l'on réalise avec trop d’acuité, et encore moins d'en parler, que les dépenses publiques augmentent inexorablement au rythme maladif d'un cancer explosif, et que les impôts et taxes les devancent démontrant ainsi l 'exactitude du diagnostic. Il serait de surcroit désagréable aux oreilles des marquis "hypstérisés " à costards étroits et pompes façon Titanic, que les "pinpins" en ayant vu d'autres, se mettent à décrypter pour les "non-sachant" une croissance française vantée dans les cercles du Pouvoir alors qu'elle n'atteint que péniblement les 75 % d'une croissance européenne, qui dure, elle, depuis 3 ans. Il est bien connu que devant un problème de température il y a deux approches dont l'une consiste à considérer que l'Enfer est exothermique ou endothermique, parfaite approche du balancement circonspect qui permet de conclure énarchiquement que l'avenir tranchera, ou bien encore la méthode techno-moderne du sieur manu- la manip, qui consiste à interdire le thermomètre pour masquer la température des problèmes. Toute honte bue comme d’habitude, mais au fond pas tellement, si personne n’est plus là pour le relever.

2.Posté par blum le 06/01/2018 21:12
A vous aussi, Serge, à vous , Christiane, tous mes voeux (pieux) pour 2018.
Bien consciente du Tchernobyl dont les effets empirent --- jusqu'à quand?---, je suis
ravie, cependant, d'apprendre qu'il y a des "partis d'opposition".
Ce serait sympa de vous montrer un peu plus diserts, une fois, sur ce sujet.
D'avance, merci!

3.Posté par Christiane Chavane le 08/01/2018 08:49
@blum
Qu'entendez vous par là ? Quel sujet voudriez vous voir développer ?

4.Posté par Belenos le 12/01/2018 19:38
Privatiser n’est pas la solution puisque tous les médias en France sont au main de la même ethnie. Ce qu’il faut c’est purger les métèques des institutions et les expulser, éliminer les traîtres, rendre la France aux Français.

5.Posté par Jean-Pierre le 13/01/2018 13:02
Chers Serge et Christiane, mes meilleurs vœux en ce début d'année !
Pour ma part je suis optimiste en lisant ce site, parce que je constate que la vie politique française n'est pas complètement morte sous les coups de la bien-pensance socialiste transformée en "Marche macronarde ni-ni".
Comme le propose Blum, ce serait une excellente chose de vous voir développer votre force d'opposition qui puisse challenger ce qui existe, avec des propositions pour Paris... 2019 !
L'échéance municipale se rapproche, alors que le vide se fait dans l'opposition traditionnelle (aucun Républicain solide en vue à Paris et Bournazel est trop volubile pour avoir le soutien du parti tenu par Wauquiez), que le socialisme ne vaut plus que par son clientélisme forcené, au bord du gouffre et pas seulement financier, et que Macron et ses collabos vont se heurter au mur des réalités dès cette année, et voir leur cote d'amour tomber dans les chaussettes. Dès lors, il y a un immense vide politique qui se creuse, et la nature a horreur du vide !
Qui ?
Outre les idées "de droite" qui sont probablement majoritaires en France, néanmoins sur un fond d'assistanat très marqué à Paris, à vous lire on comprend que vous connaissez parfaitement les enjeux et les opérations actuelles et passées de Paris. Et vous avez les pieds sur terre, vous vivez dans la cité et rencontrez les parisiens, une force considérable sur les "grands partis" qui voient Paris comme un objectif parmi d'autres et sont souvent bien éloignés des parisiens.
« Le hasard ne favorise que les esprits préparés »  Louis Pasteur.
Je vous souhaite donc, dès 2018 et pour les années suivantes, d'avancer résolument vers une ambition municipale.
Je me permets de suggérer de rebaptiser le site, dont le nom tend à s'effacer malgré l'héritière, en faisant figurer cette ambition, par exemple : " Les Parisiens" ! Et d'y parler d'avenir !
A bientôt, fidèlement,
Jean-Pierre

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes