DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Gauche : la machine à salir et mentir tourne à plein régime



Votre nouveau Pot-aux-Roses !



Merci à Burki !
Merci à Burki !
1 – Forte hausse du chômage depuis trois mois !

Alors que la presse servile claironne partout que la situation de l’emploi s’améliore et va permettre à Mou-Président de se représenter, il suffit de se référer aux chiffres non retraités ou bidonnés diffusés par Pôle emploi pour mesurer la réalité de cette soi-disant réussite.

En juin 2016, il y avait 6 015 600 personnes inscrites dans une des catégories de chômeurs (A à E), en juillet ce nombre est passé à 5 965 200, en août il est remonté à 6 099 550 et en septembre à 6 231 240. Bref, durant les trois derniers mois, si l’on veut bien dissiper l’enfumage gouvernemental et considérer les emplois temporaires quasi entièrement subventionnés comme du chômage déguisé, le sous-emploi a progressé de 4, 45 %.

Si l’on se réfère maintenant à mai 2012, ces pauvres victimes n’étaient alors que 4 888 260, soit une hausse « flanbienne » de 27, 47 % depuis le début du mandat présidentiel. Quelle belle inversion de courbe …

Vas-y François, présente ta candidature qu’on rigole un peu !


2 - Ils ont idéologiquement tort mais ils sont médiatiquement majoritaires

L’angélisme xénophile, la repentance érigée en système de pensée, l’incompréhension radicale de la manière dont la société crée de la richesse, l’aveuglement sur l’incompatibilité entre islam et droits de l’homme : sur tous les sujets essentiels du débat public en ce premier quart du vingt et unième siècle, les erreurs de la gauche éclatent au grand jour.

Faute de maîtres à penser capables de pimenter son fonds de sauce idéologique, la gauche fait donc désormais aboyer ses roquets des médias. Les Etats-Unis avaient autrefois une bonne dizaine d’années d’avance sur nous en politique. Aujourd’hui, après un pilonnage incessant des journalistes, les Américains s’apprêteraient à voter pour Hillary Clinton, dont le programme économique contient toutes les fadaises qui ont permis à François Hollande d’être élu en France en 2012. Un égalitarisme verbeux noyé dans des mesures techniques dissimule mal la volonté d’une petite caste démocrate de continuer à se nourrir sur la bête.

Les révélations de Wikileaks sur le copinage entre les journalistes et la candidate de l’establishment ou les turpitudes de la fondation Clinton sont infiniment moins claironnées, naturellement, que des propos graveleux de Trump enregistrés à son insu il y a onze ans par un interlocuteur qui l’a sciemment amené sur ce terrain glissant alors qu’à l’époque il n’était pas question pour l’homme d’affaires de concourir pour occuper la Maison blanche. La conversation est divulguée au bon moment, sans provoquer la suspicion de quiconque.

Il fallait une double page au New York Times, en 1992, pour rapporter tous les scandales financiers qui entouraient déjà les Clinton. En 2016, ce même journal appelle à voter pour Hillary ! D’après une étude du Washington Post rapportée par le Figaro, 1,64 % des articles de presse consacrés aux élections sont pro-Trump, 80 % pro-Clinton et le reste neutre ou favorable à un candidat tiers. Bref, il y a plus de quarante fois plus de prises de positions en faveur de la démocrate qu’en faveur du républicain !

Trump est là-bas une véritable tête de Turc, un exutoire des angoisses des diplômés du supérieur en voie de prolétarisation lente qui se raccrochent à l’Etat et aux systèmes socialisés pour se rassurer. On appelle ces gens des bobos.

En France, il n’est pas un jour ou presque sans que Libération ne narre avec effroi les faits et gestes de ce monstre d’Amérique.
Mais nos bobos ont aussi de quoi se mettre sous la dent dans leur propre pays. La manière dont l’Obs a détourné les propos de Sarkozy sur son électorat de « ploucs », sans préciser qu’il parlait justement de la façon dont les journalistes les perçoivent, est un nouvel exemple de manipulation de sens et de discours. La machine à salir fonctionne à plein régime. Faute de produire des idées ou des candidats à même de les défendre, la gauche médiatique entend au moins choisir qui, dans le camp d’en face, aura le droit d’accéder au pouvoir sous la réserve de ne pas toucher à ses intérêts.

Ils ont donc adoubé Alain Juppé, qui ne fera, pensent-ils, de mal à personne, c’est-à-dire qu’il ne les gênera pas eux-mêmes. Il repoussera lentement, très lentement, l’âge de départ à la retraite afin de permettre à tous ceux déjà pensionnés, qui votent massivement, de faire travailler plus longtemps les autres. Il demandera aux musulmans d’adhérer à une sorte de concordat « light » où il ne sera question que de prêcher en français mais certainement pas de renoncer à la charia.

Il pacifiera, c’est-à-dire qu’il ne troublera pas. France apaisée commence par soi-même, comme en 2012.

Si d’aventure les nouveaux prête-noms de la gauche médiatique l’emportaient, on pourrait d’ores et déjà se préparer à une extrême dureté du combat politique quand ils échoueront eux-aussi. La machine à salir finira par exploser au nez de ceux qui l’actionnent.


3 – Bercy qui ?

Les contribuables peuvent être rassurés sur la manière dont les ministricules qui hantent les couloirs Bercy utilisent leur argent.
On a ainsi appris cette semaine que la secrétaire d'Etat au Commerce, l’illustre Martine Pinville, dont un français sur mille doit connaître l’existence mais qui est « proche du président de la République » nous dit le Figaro, a reçu hier 25 octobre 2016, à Bercy une dizaine de ministres et parlementaires « hollandais ». Parmi eux, Stéphane Le Foll (Agriculture), Michel Sapin (Finances), Marisol Touraine (Santé), Patrick Kanner (Ville), Christian Eckert (Budget) et Ségolène Neuville (Personnes handicapées). Se sont joints à eux le président du groupe PS à l'Assemblée Bruno Le Roux et celui du Sénat Didier Guillaume. L'objectif de ce déjeuner était «d'avoir un échange politique sur la situation».

Sur le sujet du commerce, sinistré par la réputation dégradée de la France, notamment de Paris, tous ces gens avaient certainement beaucoup à dire lors de ces agapes à nos frais.

Mercredi 26 Octobre 2016
Serge Federbusch






1.Posté par Raptor24 le 27/10/2016 15:31 (depuis mobile)
Et les gogos serviles des médias gobent tout sans sourciller et surtout sans vérifier...elle est belle la déontologie!!!

2.Posté par Phil75 le 28/10/2016 07:52
Flanby avait deux magnifiques atouts qu'il n'a pas exploité :

1) la baisse du pétrole
2) la baisse de l'euro

qui, normalement, auraient du bénéficier à notre industrie.

Pour la hausse du chômage, si le gouvernement a sa part de responsabilité, le précédent aussi et notamment du fait... du recul de l''âge de la retraite !

En effet, malgré les belles déclarations du MEDEF, les entreprises ne rêvent que de se débarrasser des vieux (pudiquement rebaptisés "seniors", et dans certains secteurs, notamment le "numérique" que nos politiciens croient être l'eldorado, on est "senior" à 45 ans).

A l'exception de quelques entreprises qui proposent des "préretraites maisons", la plupart se débarrassent des vieux 3 ans avant l'échéance via des ruptures conventionnelles ou des licenciements pour des motifs bidon. Dans ce cas c'est donc Pôle Emploi qui paie la note. Résultat : le chômage des plus de 60 ans, qui était jadis anecdotique (quelques milliers) a explosé (plus de 200 000 aujourd'hui). Et il ne faut pas se voiler la face, ces chômeurs n'ont aucune chance de retrouver un emploi, même les plus qualifiés. Un quart de la hausse du chômage depuis 5 ans est donc imputable au recul de l'âge de la retraite.

3.Posté par Der garnement le 28/10/2016 17:47 (depuis mobile)
Tout à fait ok, un de mes amis attend d' avoir 59 ans pour négocier une rupture conventionnelle, enfin si l' ouverture des droits à la retraite ne recule pas....😏

4.Posté par Jean-Pierre le 29/10/2016 07:13
Concernant "l’angélisme xénophile" de la gauche socialiste, la situation est peut être en train de se retourner contre elle ! Les villageois qui accueillent des dizaines de migrants dans des villages pauvres, comme les parisiens affolés des hordes sauvages campant dans le nord de la capitale témoignent de leur malaise, et il devient difficile de les traiter de "racistes" ! Et puis les flux vont augmenter, inexorablement, suite à l'appel d'air créé par le gouvernement avec la dissémination de Calais. Quand à nos voisins, à commencer par les britanniques et les belges (?) - qui ne sont pas les "sauvages' hongrois ou polonais villipendés habituellement - ils affichent de plus en plus leur refus des migrations sauvages. A l'épreuve des faits, la gauche socialiste française va se retrouver bien isolée....

5.Posté par Maurice le 30/10/2016 04:54
Heureusement qu'il y a des médias étrangers qui en parlent et des navigateurs qui traduisent en direct, ça nous permet d'apprendre des informations que nos merdias nationaux passe sous silence, et pour les Clinton ce n'est pas triste !
Ce qui nous prouve que de l'autre côté de l'atlantique ils ne sont pas mieux que de ce côté-ci quoi qu'en disent certains qui vente l’indépendance de leurs médias.

6.Posté par Der garnement le 01/11/2016 20:47 (depuis mobile)
La campagne de Clinton est fiancée par la Qatar via la fondation Clinton, le FBI remet son nez dans les mails envoyés depuis une messagerie non sécurisée de MMe Clinton, elle risque gros..😁 et a perdu des intentions de votes...☺MDR....☺

7.Posté par uniat le 10/11/2016 15:43
((( et c'est ces mêmes socialistes qui donnent les ordres aux membres des Forces de l'Ordre pour tabasser les manifestants de FO, de la CGT, de SUD..."sauf ceux de la CFDT" qui elle soutient ces socialiste car impliquée dans tout ce qui suit , jusqu'à la pédophilie ! ))) .... Policiers, Gendarmes, Fonction Publique d'en Bas , comme ces socialistes la nomme, " juste bonne à exécuter ou à se faire exécuter" dixit jean-marc--todeschini et ses sbires dans le cadre de l'assassinat du prefét ERIGNAC ; même combat ! non seulement pour que vous puissiez accomplir en toute sécurité et avec un maximum de moyens toutes les missions qui vous sont confiées , mais aussi parce que vous êtes la France d'aujourd'hui et parce que vous faites la France de demain ! La Fonction prime sur le grade ! NON vouqs n'êtes pas seulement juste bons qu'à vous faire exécuter par des sauvageons ou à être poussé au suicide ou à vous faire virer par ces socialistes (mes ex-camarades, qui ont choisi de vous briser vous, vos familles, vos enfants scolarisés alors qu'ils impliqués dans des affaires de fraudes fiscales avec Batigère, Batigestion, Gestrim , Lamy , Nexity, Triède 14 rue haute à Fèves 57280 ; et dans des affaires de pédophilie : réseau Jean-Marie gansoinat et gansoinat-ravaine; henri mansion; bernard vériter

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes