DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Prenez garde au nouveau mal François !


Votre pot aux roses aoûtien ! Amen !



1 - De la faillibilité pontificale

Frères Chrétiens ! Je n’embrasse pas votre foi et suis un ignorant. Aussi pardonnez avec charité et compassion cette incursion délicate en votre théologie. Soumis à la tentation de commenter l’actualité, j’offenserai à coup sûr certains d’entre vous.

L’affirmation dogmatique qui veut que le pape ne peut faillir lorsqu’il parle doctrine n’est pas extensible à ceux qui l’ont désigné, c’est une évidence. Comme les Français ont failli en votant pour un piètre François en 2012, le Sacré collège, en mars 2013, s’est sérieusement fourvoyé en désignant comme souverain pontife un François d’adoption, sorte de figure péroniste versée dans la communication, mal séculaire. Venu de sa lointaine Argentine, l’homme n’a visiblement que peu conscience des forces sauvages qui agitent l’Orient depuis les temps bibliques. Il croit que l’Islam est religion de paix et d’amour alors qu’il brille surtout des feux de la conquête et de la soumission depuis les premiers temps de sa prédication.
Il existe certes des illuminés chrétiens et on compte quelques meurtriers ces dernières années parmi eux. Mais il s’agit d’une poignée de possédés au sens dostoievskien du terme, isolés et sans aucune doctrine. Les massacres et assassinats commis au nom de l’islam ont fait des dizaines de milliers de victimes dans le même temps. Il existe donc un problème spécifique et politique lié à cette religion. Nier l’évidence est pire que mentir, c’est insulter le réel.
François le pape met les crimes récents au débit de « petits groupes de fondamentalistes ». Il se trompe doublement. Rien qu’en France, les individus soupçonnés de faire potentiellement partie de ces « petits groupes » se comptent par milliers. Et ce ne sont pas tant des « fondamentalistes » que des individus au savoir religieux sommaire qui poursuivent un projet social visant à la destruction d’un ordre qu’ils exècrent.

On dirait que l’évêque de Rome, pour fonder sa comparaison, n’a retenu des crimes musulmans que ceux qui frappent spécifiquement les Chrétiens en tant que Chrétiens. Mais le problème est bien plus vaste et, du coup, sa comparaison n’est pas raison.

Quant au fond de cette triste affaire, à savoir l’inflexion (et non l’abandon) de la loi du talion dans les évangiles, je ferai humblement remarquer qu’elle concerne les gifles et les manteaux volés et pas les vies ôtées. On peut sans doute éviter l’embrasement de la vengeance en ne répliquant pas aux atteintes à l’amour propre et aux intérêts véniels. On n’arrête pas l’escalade de la haine en ne répliquant pas durement aux assassins maléfiques. Jadis l’Afghanistan était peuplé d’hindouistes qui ne se protégèrent pas quand les musulmans les exterminèrent. Depuis, ce pauvre pays vit dans les troubles et la misère de ces crimes impunis.

Les principes de Peter et de Pierre ne feraient-ils désormais plus qu’un ?



2 – Pourquoi tant de faiblesse ?

Aussitôt, la presse socialisante et subventionnée et tous les bien-pensants se sont précipités sur les propos pontificaux pour éviter à nouveau de se poser la question de la spécificité de l’islam et échapper à la cruelle conclusion que les « damnés de la terre » qu’ils prétendaient défendre depuis des lustres forment pour certains de redoutables assassins qui ont juré la perte de leur monde de bobis (bourgeois-bisounours).

Après la marche des lemmings dits « Charlie », les vocalises de la cour des Invalides et les cierges de la place de la République, il ne leur reste plus qu’à prier en direction du Saint Siège. Les catholiques zombies sortent de la pénombre.

Mais, au fait, pourquoi tant de résignation, d’abattement et d’apathie parmi les Français, pas seulement de gauche du reste ? La raison tient à ce qu’ils ont, depuis des décennies et de manière croissante, délégué à l’Etat et à sa puissance tutélaire leur confort et, pour finir, leur sécurité et jusqu’à leurs réflexes vitaux.

Dans un pays où près de 60 % de la richesse « produite » passe tous les ans entre les mains des bureaucrates, où un pourcentage au moins équivalent de la population est tributaire, directement ou indirectement, de la puissance publique, l’individu évolue dans un monde ouaté qui, quand la violence le déchire soudain, le laisse pantelant et accablé. Les bonnes gens ont de moins en moins prise sur leur argent, leur patrimoine, leurs sacs en plastique, leur culture, leur domicile, leur emploi, leur véhicule, leur progéniture et leur intégrité même.

Cette sidération frappe autant les soi-disant élites que les masses, ainsi qu’on l’observe en entendant Hollande ou Valls. Dire que l’arsenal juridique actuel est suffisant alors que les crimes continuent de plus belle revient à avouer qu’on ne l’utilise pas ou qu’il n’est pas en réalité adapté. La position gouvernementale est intenable.
Envers et contre toute évidence, on enfouit la tête dans le sable pour ne pas voir qu’un ennemi mortel est dans notre sein. La tentation du déni est encore plus puissante que du temps d’Hitler où la menace était essentiellement extérieure. En ce sens, le péril qui cerne la France est aujourd’hui plus terrible que celui qui l’a mise à terre en 1940.

Il est pathétique de voir comment la présence de quelques musulmans à des messes - tour des futurs propriétaires ? – a été portée en triomphe par des commentateurs avides de se rassurer. Tout cela durera jusqu’aux prochains massacres. Quand la morsure de la réalité sera trop douloureuse pour que les calmants fassent encore effet, il faudra qu’une sorte d’évidence marxiste s’impose. C’est par le contrôle de l’Etat, aujourd’hui l’idiot utile des terroristes, que l’on trouvera les moyens de venir à bout de cette maladie.

3 – L’homme de la situation

Mou-Président, qui obtient les pires résultats du monde occidental en matière économique et de sécurité, a décidé de prendre la tête d’une coalition médiatique de chefs d’Etat anti-Trump. La probabilité de l’élection du magnat américain va augmenter sensiblement.

Vendredi 5 Août 2016
Serge Federbusch






1.Posté par christian15e le 05/08/2016 15:47
Mou Président ? lui sans doute, mais pas ses sbires... Ecoutez ça :

http://recordings.telapi.com/RBca7f147f93704dd7bbb9c3899d383f74/REec8890848f90499c49ba4a0fb268d0b0.mp3

2.Posté par challier le 06/08/2016 05:03
1) L'infaillibilité pontificale n'existe qu'en matière de foi. Le dogme est défini par les conciles doctrinaux dont le dernier est celui de Trente (la contre-réforme qui a défini et autorisé la peine de mort et la guerre pour protéger des innocents et a même défini l'art baroque religieux).
La messe traditionnelle de St Pie V,n'a jamais été abolie, car un discours de Paul VI n' a aucune valeur de dogme, ni doctrine, et le concile Vatican II et la suite Assise ... sont pastoraux et donc exposent des moyens de diffuser la foi et c'est tout. En Europe centrale, toutes les messes importantes sont traditionnelles, et même sous l'occupation russe, malgré l'action du KGB annoncée par le Cardinal Mindszenty pour détruire l'église par son maillon le plus faible, la France avec des pédophiles et des sodomites, chrétiens de gauche, aussi capables d'être prêtres que le chat de la voisine et ordonnés pour se protéger, et dont les anciens exploits éclatent à l'ère du Verseau donc de la révélation (apocalypsos en Grec). Car l'égrégore universel (catholique) de la messe en latin célébrée de la même façon, partout dans le monde, faisait de l'ombre à l'égrégore du PCUS avec ses 10 % d'adhérents.
L'étudiant meurtrier et voleur Raskolnikov et les frères Karamazov (si Dieu est mort, tout est permis) illustrent bien les possessions par des démons.
J'ai discuté avec un curé de St Nicolas sur les coups d'Is-lame en cravate italienne au prêtre de St Etienne où l'église Ste Thérèse voisine avait donné un terrain pour un Euro, pour construire la mosquée Yaya, seule mosquée salafiste de Rouen, comme par hasard. Et le retour à la vie éternelle d'un prêtre dhimmi de 85 ans, relève bien de "vous l'avez voulu Georges Dandin".
Le site www.lagrif.fr options communiqués actualité, expose le texte proposé aux chefs du CFCM, pour signature (sans réponse) et précise les réformes que le Maréchal Abd-el-Fatah Al-Sissi a demandé à l'université Al-Azhar du Caire.
L'Afghanistan du Roi avait une Mission Française Archéologique sur la civilisation grecque laissé par Alexandre : tous les musées ont été vidés par les talibans.
Je possède deux photos de Benoit XVI et François qui font le signe du démon, pourquoi pas 666 ?
2) Les versets 16,106 et 3,28-29 justifient la taqiya, art de la dissimulation, pratiqué par l'EI en Europe.
Un hebdomadaire paru jeudi traite de tous ces sujets.
La présence officielle de musulmans dans une église est un signe de possession, comme Erdogan à Ste Sophie pour le Ramadan.
Les ploutocrates au pouvoir feignent d'ignorer la taqiya mise en œuvre, car l'ONG anti-iranienne est en œuvre pour interdire aux entreprises françaises de commercer avec l'Iran, seuls les USA le pouvant (Boeing). Tout ce cirque relève bien de la ploutocratie du cochon Platon.
3) C'est pourquoi, le grand mamamouchi, soutient Erdogan qui veut après un coup d'état bidon, dont il accuse les USA, changer sa constitution, pour supprimer l'obligation kémaliste du président d'avoir fait 3 ans d'études universitaires.
Les présidents des universités Turques ont protesté contre les faux diplômes de Erdogan qui concernent des spécialités économiques qui n'existaient pas à la date de ses faux diplômes. Le dénonciateur des faux
qui était à la même université et n'a jamais vu Erdogan ces années-là, a été assassiné et les présidents arrêtés récemment.
L'hypocrite Merkel feint aussi de ne rien voir : l'hypocrisie est l'hommage que le vice rend à la vertu.
Mort aux boches !
Pour parodier Gilbert Cesbron : les salauds vont en enfer, dans l'arbre de mort spirituelle.
Le projet d'alliance de Trump avec la Russie, dérange la ploutocratie, comme en octobre rouge où les banques Warburg et Kuhn Loeb & Cie ont financé les bolcheviks, car la compétitivité de l'empire russe réussie par Alexandre Stolypine, assassiné pour cela, les insupportait.
Vive l'éléphant Trump ! Le cochon Platon en côtelettes !

3.Posté par Cauvin le 06/08/2016 12:54
Désespérance
Regardons ce qui se passe depuis quelques jours dans les églises catholiques apostoliques et romaines pour soi-disant « favoriser le vivre ensemble » : une énorme et monstrueuse hypocrisie qui n’est en fait que l’alliance objective du cimeterre et du goupillon pour éradiquer ce qui reste de LAÏCITÉ dans notre République, avec la bienveillante complaisance du personnel politique, de leurs affidés, de leurs dévoués serviteurs, alliés et complices des médias.
Il est effrayant de voir à quel point les Français sont devenus des « hors sol » ! Pensons à tous les républicains et patriotes, que nous avons eu la faveur de croiser dans notre vie, défenseurs acharnés de cette laïcité garante de notre liberté de conscience, de notre liberté de croire ou de ne pas croire...
Tout cela est tellement grotesque que personne ne le voit… Que faire devant tant d’ignorance, tant d’incrédulité, tant de veulerie et d’indifférence au regard de ce qui est essentiel : la défense inconditionnelle de l’irremplaçable laïcité.
Cauvin

4.Posté par fanch le 14/08/2016 01:16
Puis-je vous raconter une petite blague qui a bien faiit rire les clercs auxquels je l'ai racontée, mais, curieusement peu le commun des mortels...

Le Pape Francois est perdu tout seul dans Rome et il s'adresse à un habitant pour lui indiquer son chemin. Celui-ci lui répond : Oh, pour vous c'est très compliqué, c'est tout droit !!!

Si vous n'avez pas ri spontanément, c'est peut-être que vous ne côtoyez pas assez les jésuites...

5.Posté par candide le 26/08/2016 09:25
Je vous lis comme toujours avec plaisir. Vos interrogations sur le pape François sont partagées par beaucoup de catholique. Je crois cependant qu'il ne faut pas s'y tromper : en bon jésuite, le saint Père a l'esprit tortueux et l'âme retorse, mais il n'est ni stupide, ni naïf.
Ses marques de solidarité avec les musulmans doivent ainsi être comprise sous deux aspects :
c'est l'application à soit même de l'évangile. " Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent" (Mt 5,44). Difficile de le lui reprocher. Par ailleurs, en affirmant sa solidarité avec l'islam, au delà de la sécurité des chrétien, il se dissocie de fait de l'islam, par contraste. Peut-on en effet être plus éloigné de l'attitude ambiguë, auto-justificatrice et victimaire des musulmans, préoccupés d'eux-même et se contentant de quelques dénégations anti-terroristes pour solde de tout compte.
C'est un art consommé du paradoxe, s'affirmer solidaire dans toute son attitude pour mieux s'en différencier.
On peut me rétorquer, avec raison, que c'est de peu d'effet face au 7,62. Certes.
Mais il faut rendre à César ce qui est à César. On fait souvent appel à cette citation pour rappeler à l'Eglise où n'est pas sa place. Ici, il s'agit de rappeler à l'Etat quel sont ses devoirs. Le successeur de Pierre n'est pas et ne doit pas être un chef de guerre. Il y a un pouvoir politique pour cela, c'est à lui de tenir son rôle, personne ne le fera à sa place.
L'attitude du vicaire du Christ est en fait plus combative qu'il n'y parait. Il prend date et propose un autre modèle. Le combat, s'il a un aspect guerrier, se gagnera ailleurs, en asséchant le vivier où l'islam (politique ?) recrute. Cela ne se fera pas par les armes, mais en proposant un modèle de vie plus enthousiasmant. L'islam prospère sur le vide moral et spirituel de l'occident. La clé de la victoire est là, pas ailleurs.

6.Posté par challier le 29/08/2016 14:06
J'ai bien ri de la blague de Fanch. François Bisounours a l'esprit tellement tordu que ce qui est droit lui est difficilement accessible.
Sa défense des couples sodomites "stables" viole ouvertement l'épitre aux Corinthiens qui condamnait les fornications corinthiennes (la sodomie). Et la sodomie est un acte de rébellion contre le créateur, qui n' a nullement prévu un anus pour se faire régulièrement élargir, car la conséquence, le relâchement des sphincters, ne peut être compensée que par une opération de réduction du diamètre par couture latérale, 3 fois seulement dans une vie. Le coût astronomique est payé par la Sécu, alors que la sodomie n'est pas une maladie mais une pratique à risques.
Et après la 3ème fois, distribution gratuite de mouchetis granité sur tous ceux qui passent derrière.
Voilà le modèle moral de civilisation du pape : les arabes qui le voient se vissent l'index sur la tempe comme Astérix et Obélix, en disant ....
Je ne demande pas au pape de préparer une bataille de Lépante, comme Saint Pie V en 1570, mais j'exige qu'il cesse ses déconnages moraux ou doctrinaux (unions homosexuelles, concubinage, adultère, etc. ) et participe au réarmement moral, dont Denis Tillinac vient de prouver la nécessité.
Pie XII avait réussi en 1945, la conversion de Zolli, grand rabbin de Rome sous le prénom de Eugenio.
Il n'hésitait pas à fustiger le marxisme intrinsèquement pervers et la franc maçonnerie, synagogue de Satan.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes