DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Retenez bien ce mot difficile : «die verleugnung». Cela veut dire «déni» en allemand.



Ouf : les Allemands sont aussi aveugles que les Français !



C’est presque rassurant, nous ne sommes pas les seuls à nous aveugler sciemment pour ne pas voir l’ennemi en face. L’assassin de Munich est un déséquilibré qui n’a rien à voir avec Daech, nous disent les services de police allemands.

Certes.

C’est donc une folie ordinaire qui l’a fait agir ? Euh ... pas tout à fait, racontent les mêmes policiers teutons : il faut rapprocher ses crimes de ceux de Breivik en Norvège. Ah ? Mais Breivik, quoi que pété du casque, était mû par des considérations idéologiques xénophobes et anti-socialistes. C’est en tout cas ce qu’il a proclamé dès son arrestation et qu’ont répété les médias du monde entier.

Alors, à quelle idéologie se rattachait l’Irano-Allemand de Munich ? Il faut qu’il en ait une en tête puisque ce sont les enquêteurs eux-mêmes qui le disent. Certainement pas, comme Breivik, celle de la haine de la gauche et des immigrés. Il aurait agi ailleurs que dans un centre commercial et se serait contenté de se suicider par détestation de lui-même. Si ce n’est pas Daech en particulier, ce doit donc être la haine des mécréants et des Occidentaux en général. Sinon, au nom de qui ou de quoi tirer dans ce tas de badauds ? Il avait semble-t-il suivi de très près l’affaire de l’attaque au couteau dans un train en Bavière quelque jours plus tôt. Rappelez-moi déjà à quel courant de pensée et quelle foi se réfèrent, ces dernières années, tous ceux qui veulent tuer des Occidentaux ?

Tandis qu’on cherchait le tueur, hier à Munich, certains proclamaient déjà qu’il était d’extrême-droite. Une fois identifié, la chose était plus difficile à dire. Comme une radicalisation expresse, les mêmes inventent alors soudain une identification expresse à la droite extrême.

L’Allemagne et l’Europe sont sauvées, elles tiennent les vrais coupables.

Samedi 23 Juillet 2016
Serge Federbusch






1.Posté par challier le 24/07/2016 06:38
Breivik était un nationaliste autochtone. Il n'a pas tiré sur n'importe qui, mais sur ses ennemis.
Quid de l'irano-allemand "d'extrême-droite" ? Serait-il de Alternative für Deutschland ?
Non JJ Rousseau, le bon sens n'est pas la chose du monde la mieux partagée.
Et Jupiter rend fou, ceux qu'il veut perdre.
C'est ainsi que je ressens ce super déconnage.
Mort aux Boches ! Et comme répondit le perroquet du curé, substitué pour l'occasion, à celui du Coiffeur qui provoquait les clients officiers allemands, "Dieu vous entende, mon fils".
Et vous ?

2.Posté par Jean-Pierre le 26/07/2016 00:02
Derrière chaque acte terroriste accompagné d'un suicide se cache un fou, une personne qui agit contre sa propre pulsion de vie et transgresse tous les tabous / instincts de préservation de l'espèce.

3.Posté par changement double vitrage villepinte le 08/09/2016 10:59

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes