DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tir au scoop !



Christiane Chavane tient l'actualité à l'oeil ....



Tir au scoop !
RECHERCHE INFO DESESPEREMENT

Il y avait il y a quelques jours des élections régionales en Allemagne dans 3 Länder.

Je suis sidérée par la "qualité" de l'information sur un sujet quand même important pour l'Allemagne en particulier mais aussi pour l'Europe en général.

Le soir même j'ai voulu regarder les dernières infos à la TV : sur toutes les chaînes : Rugby, foot, basket... information générale = 0. J'ai rallumé mon ordi pour voir des commentaires sur le fait que le CDU avait perdu deux régions et que l'extrême droite progressait. En fait une seule a été réellement perdue puisque l'autre était déjà à gauche. Mais de données brutes avec des pourcentages, RIEN.

Lundi matin, je recherche un peu plus d'info. Il n'y a qu'un article sur Atlantico qui reprend les mêmes logorrhées que la veille sans donner de chiffres précis. J'ai été obligée d'aller sur les sites allemands pour trouver les résultats détaillés que je vous livre (sans mentionner les petits partis):

- Bade Würtemberg CDU 27 - SPD 12,7 - VERTS 30,3 - AfD 15,1 - les Verts emportent la victoire, AfD a des représentants.

- Rhénanie Palatinat CDU 31,8 - SPD 36,2 VERTS 5.3 - AfD 12,6 - Le SPD garde la région, AfD est représenté

- Saxe-Anhalt CDU 29,8 - SPD 10,6 -VERTS 7 - AfD 24,2 et LINKE (les Merluches de service) 17. Le CDU garde la région mais l'extrême droite est juste derrière et l'extrême gauche n'est pas en reste, ça va être sportif.

Si l’on regarde ces chiffres d’un peu plus près, certes la CDU de la Kaizerin a pris une claque : les Allemands ne lui ont pas pardonné sa nouvelle politique immigrationniste irresponsable. Mais le SPD aussi, même s’il a sauvé une région. Les extrêmes ont le vent en poupe que ce soit à gauche ou à droite, et si les Verts l’emportent dans un Land, ça ressemble à s’y méprendre à un vote sanction contre les deux grands partis qui se partagent invariablement le pouvoir.

Rien de nouveau sous le soleil : FN, Syriza, Podemos, AfD sont les diverses facettes du même problème : la déconnection des élus avec le peuple qu’il est censé représenter ; pire, le mépris et le cynisme qu’ils affichent vis-à-vis des populations qui les élisent et qui les paient bien trop cher pour ce qu’ils font.

Nous avions aussi des législatives partielles. Le LR s'en tire très bien et le PS se fait balayer. Bonne nouvelle. Maintenant j'attends que les Verts et Roses cumulards démissionnent à leur tour à commencer par le Drian.

Voici les résultats bruts de décoffrage :
- Aisne (remplacement de Xavier Bertrand) : Ballotage favorable LR 36,28 vs FN 28,79 – le PS fait 15,69
- Nord (poste de Gérard Darmanin) : Ballotage très favorable LR 46,84 vs FN 25,22 – le PS plonge à 11,24
- Yvelynes (démission de Valérie Pécresse) : Ballotage dans la poche LR 46,05 vs PS 12,98.

Une chute vertigineuse pour le parti Hollandien, et la différence est due à une multitude de candidatures à droite et à gauche.

Dans les trois cas ce n’est pas une victoire LR puisqu’ils ne conquièrent rien mais gardent leur siège, mais c’est un gigantesque camouflet pour le PS. C’est peut-être pour ça que les donneurs de leçons du PS qui cumulent autant voire plus que les autres craignent de remettre leur siège en question.
A noter que là encore il n'y a que France Soir qui donne les résultats détaillés. Lundi matin à 9 heures, le site du ministère de l'intérieur n'était même pas à jour. No comment.

LA GRANDE BRADERIE DE LA NATIONALITE FRANÇAISE

Après nous avoir inutilement occupés en débats stériles sur une hypothétique constitutionnalisation de la déchéance de nationalité, la bande à Valls démontre une fois de plus que hors la propagande et l’enfumage point de salut. Jamais ils n’ont eu envie de déchoir qui que ce soit, avec ou sans loi. Remettre à jour la constitution aurait pu être une bonne opportunité pour revoir la loi sur la nationalité dans son ensemble, mais bien entendu Valls et Hollande n’ont pas du tout l’intention de s’attaquer à un tel sujet. En causer, oui, tant qu’on veut. Parler au lieu d’agir, faire semblant de réfléchir pour jouer la montre, ça ils savent faire.

Pourtant agir, quand ils veulent, ils peuvent. A condition que ce soit pour continuer à détruire la France, sa culture, ses valeurs. C’est leur point commun avec EI : la destruction est leur seul objectif.

Vous vous demandez où je veux en venir ? Tout simplement au fait que pendant qu’on nous parlait de déchéance de nationalité, la bande de malfaisants qui nous gouverne faisait passer en douce une loi scélérate de plus. La presse n’en a pas parlé à l’exception de Valeurs Actuelles, à tel point qu’un lecteur de ce journal m’a alertée en me demandant si j’étais au courant et si c’était vrai ou pas car il n’arrivait pas à y croire.

Eh bien c’est vrai. J’ai trouvé le texte de loi au JO du 8 mars 2016. Il s’agit de la loi no 2016-274 du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers en France adoptée en Assemblée Nationale et au Sénat et validée par le Conseil Constitutionnel, le tout en un temps record.

Je passe sur les nombreux articles du texte pour ne retenir que le 59 :
Après l’article 21-13-1 du code civil, il est inséré un article 21-13-2 ainsi rédigé: « Art. 21-13-2. – Peuvent réclamer la nationalité française à leur majorité, par déclaration souscrite auprès de l’autorité administrative en application des articles 26 à 26-5, les personnes qui résident habituellement sur le territoire français depuis l’âge de six ans, si elles ont suivi leur scolarité obligatoire en France dans des établissements d’enseignement soumis au contrôle de l’Etat, lorsqu’elles ont un frère ou une soeur ayant acquis la nationalité française en application des articles 21-7 ou 21-11. «L’article 21-4 est applicable aux déclarations souscrites en application du premier alinéa du présent article.»

Autrement dit nous avions déjà un droit du sol laxiste au possible, il est encore aggravé par cet article. Parlez-moi encore de déchéance après ça.

Mercredi 16 Mars 2016
Serge Federbusch






1.Posté par phidias le 16/03/2016 15:51
Le socialisme c'est comme la tarte tatin apparemment dur à l'extérieur et complètement mou dedans, de surcroit, quand on goute, on se brule méchamment. Pendant qu'on attire l'attention des imbéciles avec le doigt, on trahit langoureusement entre soi derrière. Cela a un nom que la bonne éducation ne permet malheureusement pas d'écrire ici.

2.Posté par secotine le 16/03/2016 18:57
texte validé par le conseil Constitutionnel,en un temps record !
Normal, puisque maintenant le CC présidé par Fabius a une majorité de gauche.
Hollande où l'art de verrouiller à son profit les institutions.

3.Posté par grimm le 22/03/2016 22:01
le conseil constitutionnel, penchant nettement à gauche, bloquera toutes les lois de la droite, lorsque celle-ci reviendra au pouvoir.
Nous aurons alors de facto une espèce de gouvernement de non-élus., sans légimité démocratique.

Il faudra donc que les élus du peuple: président,'Assemblée nationale, Sénat, , appuyés par l'opinion publique ,reprennent le pouvoir en considérant les décisions du conseil constitionnel,comme nulles et non avenues!

Oui, il faudra un puputsch !

4.Posté par panchovilla le 30/03/2016 16:11
la constitution permet le référendum.
Question : faut-il déchoir de la nationalité Française tous les bi nationaux coupables de délits quels qu'ils soient ?
réponse : oui à 99 %
mais là, personne n'osera poser la bonne question...

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes