DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tir aux primaires !



Christiane Chavane n'était donc pas anti-tout : elle apprécie Fillon !



J'ai dû dire une connerie à un moment, mais quand ..?
J'ai dû dire une connerie à un moment, mais quand ..?
A DROITE… GAUCHE !

Les gens de gauche sont merveilleux. Je les adore, vraiment. S’ils n’existaient pas il faudrait les inventer tant leur façon de raisonner est inventive et peut devenir hilarante.

Les voici vent debout contre Fillon qui a largement remporté le premier tour de la primaire LR contre toute attente. François Fillon serait de droite ! Mon Ford, ce n’est pas possible ! Comment le Parti des Républicains, c’est-à-dire le parti d’opposition généralement classé à droite, pourrait-il nommer un homme de droite pour le représenter aux présidentielles ? C’est simplement inconcevable.

Du coup Monsieur Fillon n’est plus seulement qualifié de droitiste, mais d’ultra-turbo-libéral, avec une tendance néo-nazie, pourquoi pas tant qu’on y est. Que le nazisme soit un système totalement étatiste donc aux antipodes du libéralisme ne les perturbe pas. Après tout dans leur laïcité hystérique la seule foi qui puisse sauver est la Mauvaise Foi. D’ailleurs comme ça ne suffit pas Fillon est aussi taxé d’intégrisme catholique. Bien entendu ces arguments stupides sont repris par Alain Juppé qui montre son vrai visage : celui du mauvais perdant aveuglé par la cupidité.

On ne tire pas sur une ambulance. Les arguments mensongers, voire diffamatoires de la gauche, repris par Juppé, sont tellement idiots qu’on n’a pas besoin de polémiquer. Le danger c’est que la gauche se mobilise dimanche pour sauver son champion tandis que les gens de droite, croyant la victoire de Fillon acquise, restent chez eux. Les sondages actuels donnant Fillon largement gagnants sont dangereux. Ne nous y « fillon » pas. Allons voter massivement pour que ce ne soit pas la gauche qui décide à notre place de qui doit représenter la droite à la présidentielle.

Si Juppé perd, il pourra toujours tenter la primaire socialiste, il y a ses chances.

Nous n’avons pas besoin de rappeler (mais nous le faisons quand même) qu’il a un casier judiciaire, ni à quel point son mandat de premier ministre de Chirac a été affligeant. Intéressons-nous plutôt à ce qu’il propose : les mêmes recettes éculées qui échouent depuis 40 ans et qui nous valent aujourd’hui plus de 6 millions de chômeurs et je ne sais combien de RSA. Exemple : pour sauver la sécu, lutter contre les fraudes de l’AME. Mais mon bon Monsieur, c’est l’AME en elle-même qui est porteuse de fraude. Le projet de Fillon de laisser les problèmes lourds à l’état et de mettre en concurrence SS et mutuelles pour le reste est au contraire une bonne solution : il faudra bien que l’on en finisse avec la gabegie due à la gestion paritaire. Ce ne sont pas les Français qui ne veulent pas d’une telle réforme, ce sont les syndicats subventionnés qui se sucrent sur le dos de la santé des Français.

Ne parlons pas non plus de la polémique sur les 500.000 fonctionnaires à ne pas remplacer. Ça me fait hurler de rire. Il y a en France environ 7 millions de fonctionnaires et assimilés, soit 30% des actifs contre 13% dans la moyenne de l’OCDE, pour des services publics déficients. En supprimer moins de 10% c’est une rigolade. Or on en trouve des cohortes dans les centaines d’agences publiques inutiles, dans l’administration des hôpitaux et de l’éducation nationale, par exemple. Rien que là le nombre d’agents inutiles (et même nuisibles) est hallucinant alors que les gens de terrain sont en sous-effectif dans beaucoup de secteurs à commencer par la police et la justice. Mais bon, au moins, commencer à parler de réduire la voilure, c’est à tout prendre un bon début.

Jeudi 24 Novembre 2016
Serge Federbusch






1.Posté par Barbech le 24/11/2016 18:29
Bien dit!! Et oui, A.Juppé montre son vrai visage et plaise au ciel que ses outrances inqualifiables le mettent là où est sa place finalement, au 36ème dessous. Mis à part quelques supporters envoûtés par le discours de matamore, j’imagine mal que les électeurs de dimanche prochain (je parle des électeurs de la droite) le hissent vers le sommet.

2.Posté par Père le 25/11/2016 09:58
Cela fait des décennies que le pouvoir politique issu des partis et les industriels proches de lui s'organisent pour façonner et peaufiner, depuis la maternelle, des incultes "senscritiquectomisés" plus faciles à manipuler.
C'est ce qui est le plus à craindre; malgré un certains réveil populaire sur la manipulation politico-mediatico-industrielle, le risque est que la manipulation, inscrite dans la matière grise depuis la maternelle, agisse finalement à l'âge adulte. Même en sommeil interrompu par le réveil tout frais, la conceptualisation erronée nous pousse aux erreurs grossières!
L'école de la république, même privée sous contrat, a "desappris" et tenté de remodeler l'intellect de ma propre fille en 4 ans!

- "Ah j'aime bien Fillon! Il est libéral"
- Et pourquoi n'avez-vous pas voté pour Poisson, il était plus libéral?
- " Ah certainement pas, il est contre l'avortement!".

Voilà le type de conneries que répondent gens de 50ans, "senscritiquectomisés" tellement tôt qu'ils ne s'en souviennent plus, et qui regardent trop la TV!

3.Posté par menfin le 25/11/2016 11:27
@pere
"L'école de la république, même privée sous contrat, a "desappris" et tenté de remodeler l'intellect de ma propre fille en 4 ans!"
Là je vous crois, ce fut pareil pour mon fils mais comme je suis une épouvantable turbo-ultra-libérale je remettais les pendules à l'heure à la maison.
Vous trouvez Poisson libéral ? En fait sur les 7 candidats aucun n'est idéal, Fillon me semble le moins mauvais. Jamais je n'aurais voté Poisson qui veut nationaliser les banques pour faire une politique industrielle et mettre en place le revenu universel, belle utopie digne du communisme.

4.Posté par panchovilla le 29/11/2016 14:14
sans compter que déjà la moitié des infirmières et des profs ne sont pas fonctionnaires, puisque travaillant dans des cliniques privées et des écoles privées qui donnent toutes de meilleurs services et résultats que leurs homologues publics. Alors la blague qui consiste à dire "mais ohlala on va manquer d'infirmières et de professeurs, quel malheur", ça va bien deux minutes. Je pense que si suppression d'emplois publics il y a, elle commencera par les inutiles de pole emploi, les surnuméraires de la sécu, les chargés de missions des cabinets ministériels, etc....

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes