DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Magentarte



Magentarte
Il ne fait pas bon être un boulevard sous Delanoë. Ce mot évoque trop la liberté, l’espace, la circulation, toutes ces valeurs qui chagrinent les tenants de la ville-village. Ces derniers tiennent, en ce début du 21ème siècle, leur revanche sur Haussmann, sur la ville-ouverte, la ville-mouvement, la ville-monde. Eh oui, on croit souvent être novateurs et l’on finit bêtement réactionnaires. N’est-ce pas camarades socialistes ?

Extrait du Delanopolis

« … car il y a cinq catégories d’êtres dans leur monde de fantaisie. Les méchants : automobilistes et motards et les bons : cyclistes, passagers de bus et piétons. Mais il n’y a pas assez d’espace : le « Magenta » ne fait que trente mètres de large, façade d’immeuble à façade d’immeuble. Qu’importe, chacun sa voie et ils n’ont qu’à se serrer. C’est donc le débordement permanent, pardi ! .. »

Pour accéder aux photos, cliquer ici

Mardi 18 Décembre 2007


Serge Federbusch
Serge Federbusch

Dans la même rubrique :

Principes et règles - 13/01/2008

Télécharger le jeu - 17/01/2008

Chauffe Saint Marcel - 18/12/2007

Place des Teufs - 18/12/2007

Le Marasme - 18/12/2007

Klébeurk - 18/12/2007

Bois guignol - 18/12/2007

Dalidaland - 18/12/2007

Jaurèsapeau - 18/12/2007

Maréchaux-Traminots - 18/12/2007

Montparlasse - 18/12/2007

Boulevard Barrabas - 18/12/2007

Hagard du Nord - 18/12/2007

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes