DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Tir au paradis !




Chapeau Christiane !



PANAMA BLUES

Il me semble que les principes démocratiques s’accommodent mal du lynchage, fût-il médiatique. De même attiser les jalousies n’est pas le meilleur moyen de faire régner la justice et d’apaiser la société.

Or les médias français – et particulièrement le Monde – se sont déchaînés, faisant des « Panama Papers » une nouvelle Bible, et n’hésitant pas à faire des approximations et des extrapolations pour le moins hasardeuses. Si vous êtes un peu connu, j’espère pour vous que vous n’avez pas un ex copain de maternelle sur la liste, sinon vous êtes foutu. En Grande Bretagne aussi Cameron est inquiété alors que les fonds de placement qu’il avait eus par son père ont été liquidés en 2010 et qu’il a payé des impôts dessus. Un comble !

La bande à Soros, qui a sorti l’affaire, n’a pas fait dans la dentelle. Voler des fichiers est déjà une pratique douteuse, mais livrer à la vindicte publique des noms de personnes, y compris s’ils ne sont pas cités directement mais ont des « proches » ou « amis » concernés, sans avoir vérifié si ces comptes étaient légaux ou pas, relève de la malveillance, voire de la diffamation. Le Panama n’est plus classé dans la liste noire des paradis fiscaux depuis 2011, date à laquelle le pays a coopéré avec des états occidentaux pour la chasse au blanchiment d’argent. Il est illégal d’ouvrir un compte pour camoufler ses biens au fisc ou pour faire passer de l’argent mal gagné, mais il est parfaitement légal d’ouvrir un compte pour gérer des affaires et de le déclarer dans son pays d’origine. L’Espagne, par exemple, a eu une attitude beaucoup plus rationnelle : le fisc va croiser les noms du fichier avec les déclarations qui ont été faites et voir qui a triché et qui ne l’a pas fait. En attendant, on ne lynche personne.

Il faut aussi s’étonner de ne voir dans cette liste aucun nom américain, pas même une petite Goldman Sachs… Il est vrai que les Américains ont leurs propres paradis fiscaux chez eux, mais c’est quand même curieux. Ça pue la manipulation ! Les victimes doivent gêner Soros.


EN AVANT - MARCHE !

Puisque nous sommes au bord du gouffre il est logique que Macon nous fasse marcher au pas, sans regarder où nous mettons les pieds. Il paraît que son mouvement a déjà 13.000 adhérents ? Là je m’adresse à notre ami Serge : tu vois, pour qu’un parti décolle, la recette est simple : tu prends un homme de paille, le plus incompétent possible pour qu’il ne te fasse pas d’ombre, mais bien médiatique. Nabila aurait été parfaite mais depuis qu’elle a fait de la taule, ça ne marche plus.

Qui tire les ficelles de la marionnette Macron ? Bon sang mais c’est bien sûr, c’est son mentor Jacques Attila, l’expert en tout qui se trompe tout le temps et l’économiste hors pair qui a réussi à couler la BERD. Il dit être en train de concocter un programme pour 2017.

Et Hollande dans tout ça ? Il est d’accord, puisque cela lui permettra peut-être, grâce à l’alibi pseudo-libéral centriste de son jeune et arrogant ministre, de grignoter des voix au centre et donc d’en piquer aux plus réformateurs des LR.
Macron a tellement d’idées qu’il demande à ses adhérents de « proposer des solutions originales ». On aimerait déjà qu’il propose des solutions qui marchent ailleurs, au demeurant. Mais en France on ne copie que ce qui ne fonctionne pas. Ce type est vraiment creux et inconsistant, mais il cause bien, il a toujours la petite phrase qui fait mouche. Ça lui donne l’air intelligent. Quand je vois cet imbécile sûr de lui et hautain, je pense à une vieille chanson de Luis Prima, son seul succès mais elle est très connue. Je ne vous ferai pas l’affront de vous en donner le titre.

Mercredi 13 Avril 2016
Serge Federbusch





Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes