DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

De l'eau dans le château


Les folies continuent dans le petit monde des bibliothèques municipales nous disent leur syndicat ...



L’association Bibliothèques Sans Frontière (BSF) s’était illustrée il y a quelques semaines par sa pétition pour ouvrir les bibliothèques le dimanche, le soir (et même la nuit !).: « Les horaires des bibliothèques en France sont insuffisants et inadaptés ». Il faudrait même ouvrir « sept jours sur sept, 20 heures sur 24, voire 24 heures sur 24 » préconisait ce groupe d' intellectuels germanopratins.

Un appel qui avait beaucoup énervé la profession car les bibliothèques en général (et à Paris en particulier) subissent des coupes drastiques dans leurs budgets les obligeants à réduire leurs personnels …et restreindre leurs horaires d’ouverture ! En réaction un texte signé par de nombreux bibliothécaires et usagers de France et de Navarre a été publié sur le net (lire ici).

Mais visiblement, BSF joue de malchance, car voilà que pour son opération de distribution de livre aux plus démunis (opération que l’on peut d’ailleurs saluer) elle a choisi la mairie du Xème arrondissement parmi ses points de collecte parisiens rien moins qu’un lieu où la Mairie de Paris compte fermer une bibliothèque .. Une véritable boulette !

La bibliothèque Château d’Eau, c’est son nom, connue pour posséder un fonds unique à Paris de livres sur la photo, est en effet dans la ligne de mire de la municipalité au point que les élus de l’arrondissement avaient à l’époque exigé son maintien (lire ici). La Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris, retorde, n’avait toutefois pas désarmé puisque elle avait supprimé en loucedé la moitié des effectifs entrainant… une diminution des horaires d’ouverture avant que sa liquidation ne devienne effective une fois les élections passées. Toutefois l’épisode, qui devait passer inaperçu, ayant été dévoilé, causa une panique sans nom au sommet de l’Hôtel de Ville et dans l’équipe de campagne d’Anne Hidalgo (lire ici).

Bref pour Bibliothèque Sans Frontière, ce télescopage est des plus fâcheux, comme si elle avait été missionnée pour mettre en cartons les livres de la bibliothèque Chateau d'Eau. L’association présidée par Patrick Weil n’aurait plus alors qu’à adopter comme slogan « Ouvrir plus les bibliothèques mais pas celles qui sont dans nos points de collecte ». A moins que BSF se fâche tout rouge et demande à la municipalité de revenir sur sa décision.

Possible après tout, car tant Bruno Julliard, désormais premier adjoint en plus d’être en charge de la culture que Jean Louis Missika, homme de confiance d’Anne Hidalgo, la nouvelle maire de Paris, avaient assuré un soutien sans faille à BSF.

Voir aussi ICI.

Lundi 14 Avril 2014
Serge Federbusch





Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes