DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Hidalgo fait ses coups en douze !



Notre amie Carole Mauquo, de l'association IFSLL & Alentours, a dressé la terrible liste des méfaits de la municipalité dans le douzième arrondissement.



Dressons la liste de ces méfaits, rappelés par courrier aux édiles :


- Stationnement résidentiel :

Dans le quartier Vallée de Fécamp, il a quasiment disparu depuis, et ses tarifs ont considérablement augmenté récemment partout, grâce à Notre DRame de Paris. Les grands gagnants sont les propriétaires de places de parking qu'ils louent... au prix où se louait une chambre de bonne il y a 10 ans, ce qui est très choquant !

- Parkings souterrains - privés et hors de prix : inexistants dans notre secteur de toute façon !

- Stationnement public - gratuit ou payant : Deux poids deux mesures, selon la zone !

Avenue Daumesnil, il y a 3 lignes de stationnement de chaque côté (soit 6), en plus des voies vélos et voitures.
Fort logiquement, c'est là que se concentrent tous les commerces. En revanche, Bd Poniatowski (et jusqu'au Bd Soult), des kilomètres de pistes cyclables ont neutralisé tous les trottoirs côté pair.

Alors même que les vélos les dédaignent et continuent à "emmernuyer" les piétons en roulant côté impair !

Côté impair, sur 1km de Porte Dorée à Porte de Charenton, à peine une trentaine de places de stationnement (dont la moitié arrachées à la neutralisation débile de la municipalité qui avait planté des plots sans raison valable).

Donc de rares possibilités de stationnement, totalement en inadéquation avec une activité normale du quartier.
C'est pourquoi tous les commerces ont fermé boutique et se sont regroupés avenue Daumesnil - où les clients peuvent se garer ! Et aussi pourquoi les riverains se plaignent que les amis de province ou de banlieue ne viennent plus les voir, puisqu'ils ne peuvent plus stationner sereinement dans ce quartier déshérité !

Une exception est toujours faite pour les "clients" des cirques et de la Foire du Trône, qui peuvent se garer n'importe où en toute impunité, sur les trottoirs et jusque dans les sous-bois, et bénéficient d'une indulgence qui confine à la bigoterie - là où le riverain qui mettra trop longtemps à vider son coffre sera verbalisé sans pitié !

- L'occupation de la pelouse de Reuilly "en tant que lieu unique", est devenu une aliénation définitive, dans la mesure où désormais des grilles en interdisent l'accès au promeneur innocent !

- Les promesses de 2011 concernant "des avancées concrètes et progressives pour améliorer l'intégration de ces événements dans le quartier" n'ont évidemment été suivies d'aucun acte concret, et nous sommes toujours les victimes de ces envahissements réguliers, et qui vont même en s'aggravant ces dernières années - avec réquisitions coûteuses de forces de Police et de cars de CRS (qui auraient mieux à faire ailleurs !).

- Autolib : Sachant le FLOP' coûteux que cela a représenté pour les Parisiens, la mairie serait mieux inspirée de redonner un espace de stationnement plus accessible à tous, pour faciliter la fluidité de la circulation, et donc la baisse des émissions de CO² !

- Foyer ADOMA place du Cardinal Lavigerie.

Construit avec un permis précaire de 5 ans, et sans concertation préalable $ le "blockhaus" devait être démoli et le terrain remis en état (ce qui est impossible quand le béton est profondément infiltré dans le sol !).

Or, il serait encore là jusqu'en 2019. Encore une promesse non tenue de la Mairie du 12ème...

Néanmoins, la Mairie maintiendrait son projet de bétonner le petit stade arboré Lavigerie (qui faisait partie des sites défendus, dans les pétitions pour sauver le Stade Léo Lagrange !) pour y construire un collège ?

Ce qui est discutable, puisque - sans les 380 logements HLM sur Léo Lagrange - et alors que le réaménagement de la cité scolaire Paul Valéry va jusqu'à prévoir (en plus des équipements strictement scolaires) des logements sociaux, et même des commerces (!), on se dit que s'il manque 4 classes de collège, il est plus raisonnable de les prévoir à la place des commerces sur la zone Paul Valéry, que de bétonner à nouveau une zone arborée - ce qui semble être la première urgence de Notre DRame de Paris, la Végétaliste pas écolo du tout !


- Disparition du marché bi-hebdomadaire Bd Poniatowski.

Il avait été déplacé avenue Daumesnil, pendant les longs, bruyants et salissants travaux du Tram T3a. Et nous avons soudain découvert stupéfaits, qu'une enquête (dont les riverains concernés ont soigneusement été évincés) a décidé la mairie de le laisser avenue Daumesnil après les travaux !

Conclusion : l'avenue Daumesnil dispose de nombreuses places de stationnement, de 4 marchés hebdomadaires, et toutes les boutiques s'y sont regroupées... Pendant que sur les maréchaux on ne peut plus se garer - Bd Poniatowski (parent pauvre), Bd Soult, et le haut de l'avenue Michel Bizot n'ont plus un seul commerce de proximité, puisque tous ont finit par fermer faute de clientèle.

Si on excepte les bars à Chicha, sources de nuisances supplémentaires - dans l'indifférence municipale...

- Enfin, l'importante station de Métro Porte de Charenton, qui tombe en ruines, ne dispose toujours que de 2 tourniquets d'accès (dont l'un souvent en panne) pour 4 portes de sortie, ce qui occasionne des bousculades à chaque Tram qui déverse ses passagers par son unique entrée rétrécie.

Voilà 3 ans que Mme Barattin, vrai nom de la maire du 12ème faut-il se dire, promet l'ouverture de la seconde entrée de cette station. Ce qu'elle n'a toujours pas obtenu de la RATP - et que nous ne souhaitons pas forcément, puisque cela va doubler les zones de nuisances à chaque période de Cirques, Foire du Trône, etc.

Bref, en 3 ans de mandature, elle n'a pas été en mesure d'obtenir un 3ème tourniquet d'accès aux voies, pour en fluidifier l'accès. Ni d'augmenter la rotation des bus 87, 111, 46. Et elle prétend vouloir privilégier les transports en commun VS la voiture individuelle, alors qu'elle est le bras armé de Anne Hidalgo dans le 12ème ?!

Pire, nous n'avons même plus la moindre boite à lettres, la poste ayant eu la mesquinerie de retirer il y a 3 ans la dernière qui restait sur le Boulevard, sans en mettre une au niveau du Métro Porte de Charenton, comme nous le demandions à minima.

Depuis la fermeture de la poste de proximité rue des Meuniers il y a 10 ans, la poste la plus proche est maintenant à 3 stations de bus, au bout de la rue de Wattignies. Les personnes à mobilité réduite, comme les riverains pressés après le travail, apprécient !

En résumé, je ne me suis pas offert cette explication de texte(s) pour meubler mes journées désoeuvrées ! Mais pour prouver, à partir de ce courrier de mars 2011, qui affirmait des choses qui se sont avérées fausses - sans préjuger des mauvaises surprises que nous avons eues depuis la mandature Barattin - que la différence de traitement entre les quartiers du 12ème devient proprement insupportable et qu'il convient d'y remédier.

Et cela me semble une bonne base pour retourner vers la Mairie, avec l'expérience des promesses non tenues... mais aussi des abattages d'arbres et bétonnages réalisés contre l'avis de la population !

Pour l'Association , il reste à :

- Surveiller les projets de transformation à venir des équipements sportifs du stade Léo Lagrange - car rien n'empêche la Mairie de raser encore des arbres pour agrandir la piste à 400 mètres, et construire ses fameux tennis couverts ?
- Obtenir l'assurance que plus aucun arbre ne sera abattu - dans la rue ou dans le stade - sans information préalable des riverains, comme la législation en fait obligation.
- Faire un recensement des moineaux et des nids - car ils ont quasiment disparu du quartier !
- Obtenir l'assurance que le Blockhaus (foyer Adoma) aura effectivement disparu au plus tard début 2019, puisque construit avec un permis précaire de 5 ans, il devrait déjà être démoli. D'autant plus que les pavés de logements prévus pour 310 sans abris ou migrants, construits Bd Poniatowski au niveau de l'échangeur A4 / Centre Commercial Bercy 2, seront bientôt livrés.

Et surtout, obtenir un audit de BRUIPARIF et de AIRPARIF, particulièrement les soirs et week-ends - notamment BD Poniatowski ou à Bercy Village, qui se transforment en zone de non-droit régulièrement, grâce aux embouteillages chroniques dus à la Foire du Trône, aux cirques, ou aux Cars Mac(r)on !


Lundi 26 Mars 2018
Serge Federbusch






1.Posté par citoyenne indignée le 26/03/2018 12:10
Même problème de places de stationnement résidentiel dans le 2e arrondissement, elles ont pratiquement toutes disparu : Autolib + un autre type de voiture en libre service, pistes cyclables non utilisées, installation de bennes pour le tri alors que tous les immeubles possèdent leur propres containers de tri, multiplication des places de stationnement 2 roues. A qui profite la suppression des places de stationnement résidentiel?
A Vinci etc.

2.Posté par citoyen non parisien le 27/03/2018 08:22
Il fallait mieux voter. Les élus travaillent pour les citoyens et non l'inverse. Ceci a tendance a etre oublié par nos "elites" totalitaires.

3.Posté par anne le 28/03/2018 20:49
Idem dans le 15ème arrondissement, rue Vasco de Gama et rue Desnouettes, dédiées à Bolloré, avec tout un coté de la rue occupé par Velib et Autolib.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes