DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Hidalgo : la retraitée briseuse de grèves !



Du rififi au musée Carnavalet où les sbires de la mairie sont envoyés pour briser les grèves !



« Suite à un mouvement social le musée est temporairement fermé – Due to a strike the muséum is temporarily closed », c’est par cette affichette que les visiteurs du monde entier ont donc appris que le musée Carnavalet essuyait un mouvement social d’envergure ce 5 décembre.

Lors d’une réunion organisée par la CGT en novembre, les agents ... avaient fait part de leurs frustrations, mais aussi de leur détermination, et à l'issue d'un débat riche et vivant, la grève avait été rapidement votée. Malgré les forces de dissuasion déployées ça et là depuis quelques jours... la quasi totalité des personnels de surveillance était donc en grève hier.

Paris-Musées affolée dépêche ses sbires au milieu de la nuit ! Alors que Paris Musées ne manque pas de nous répéter lors de chaque réunion que « qu’un poste de sécurité n'est pas obligatoire » elle avait quand même, et dans l'urgence, dépêché deux sbires zelés pour casser la grève et tenter de remplacer les agents grévistes du PC de sécurité de Carnavalet. Enfin quand on dit dans l’urgence, c'est même au pied levé puisque le responsable de la sureté de Paris-Musées s’est pointé vers minuit, sans même avoir eu le temps de se reposer le pauvre. Le chef de la sécurité de Carnavalet a quand à lui été tiré du lit dès potron-minet, un effort vain qui n'évitera pas la grève ni malheureusement sa mise au placard.

Lire aussi ICI.

Jeudi 12 Décembre 2013
Serge Federbusch





Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes