DELANOPOLIS
Revenir à l'accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte | Partager

Pourquoi la tour Triangle est une hérésie !



Une tribune claire et nette d'Archicool, le premier et plus important site Internet français sur les questions d'architecture.



Pourquoi la tour Triangle est une hérésie !
Parce que Paris, ville constituée et structurée, n’a pas besoin de s’inventer des “visibilités“ anachroniques et gratuites. Paris n’a pas un problème de visibilité, à l’inverse des villes récemment sorties du sable, de celles héritant d’un lourd passé historique qu’elle souhaite oublier en rêvant d’Amérique, ni de celles ravagées par le souvenir de destructions de guerre ayant irrémédiablement détruits l’image d’un passé séculaire autant que la cohérence de leur tissu urbain. Là le “Big“ est structurant et porteur d’un ailleurs, d’un autre temps ! Mais Paris n’est pas dans ce cas. La solution de la grande hauteur à paris sera toujours destructrice, parce que un gratte ciel c’est d’abord l’échouage d’une technologie déjà obsolète à l’instant T de sa livraison, mais qu’il faut dorénavant assumer et faire porter à ses occupants et ses riverains. paris est séculaire, New York est nomade et cosmopolite, là est la différence de deux substances urbaines.

Les points de concentrations et de singularités majesteux que peuvent représenter l’édification de tours ne fonctionnent pas lorsque implantés dans des tissus urbains logiquement constitués. Ce n’est pas un hasard si près de cinquante ans après la décision de construire la tour Montparnasse, tout le monde se demande encore ce qu’elle fait là à empoisonner son quartier de son air amianté et polluer le paysage parisien. La greffe n’a jamais prise parce que l’anachronisme est entier.

Paris n’a pas besoin de se rajouter des signaux, n’a pas besoin de nouvelles visibilités, mais au contraire doit résoudre des problèmes liés à l’invisibilité. Les problèmes de Paris comme ville monde sont dans l’invisible.

Les problèmes de Paris sont dans tout ce qui est invisible !

Cela va de la qualité de l’air, de son attractivité fiscale, de la qualité de ses équipements et services, ouverts au monde extérieur et de niveau, cela va de la qualité de son accueil, du respect des standards d’hygiène. Mais aussi d’un sentiment de sécurité et de mise en confiance. Paris doit se battre sur ces sujets si elle veut rester une ville mondiale crédible et non déclassée.

L’édification d’une tour de bureaux, particulièrement massive ne serait qu’un leurre mensonger envoyé à la face du monde, d’abord formellement de par le coté risible de son gabarit pyramidal qui évoque plus l’archaïsme d’une société hiérarchique et clivée, que le futur d’un monde de réseaux horizontaux. Mais aussi par le refus de s’attaquer à ses vrais problèmes largement commentés un peu partout, même dans les officiels rapports des chambres économiques et de prévisions. La Tour Triangle; c’est l’affirmation de la péréquation de l’inertie d’une société qui ne veut que rien ne change et à qui on sacrifie une perspective pour donner l’illusion du contraire.

Paris est une des seules villes occidentales dont ses aéroports ne sont toujours pas reliés par un transport public économique, rapide et sûre et propre. C’est beaucoup plus important comme urgence à résoudre, qu’une simple et égoïste tour Triangle dans un quartier embouteillé et non adapté à un tel déferlement supplémentaire. Faut-il rappeler que la tour Montparnasse, citée aujourd’hui en référence par les pro-tour, a été implantée au pied d’une gare d’envergure nationale, d’un noeud de lignes de métros et de bus… et d’un centre commercial ? Rien de cela existe Porte de Versailles….. pour l’instant. La Charrue avant les boeufs cela ne marche pas en urbanisme !

Samedi 15 Novembre 2014
Serge Federbusch






1.Posté par Incognitototo le 16/11/2014 14:45
La photo donne bien en soi, la perspective de cette monstruosité...

J'imagine sans peine l'horreur de tous ceux qui habiteront dans un rayon d'au moins un kilomètre avec cette verrue en permanence sous leurs yeux... plus d'horizon ou le regard peut se perdre, une masse qu'on sentira même en lui tournant le dos...

Je serais curieux de savoir s'il existe des statistiques qui corréleraient les architectures avec la criminalité... mais d'instinct je pense qu'il serait facilement démontrable que plus les bâtiments sont hauts plus la corrélation est forte... même si bien évidemment, ça ne peut être qu'un facteur parmi d'autres...
Pour avoir dû travailler dans des tours de bureau (notamment dans la Tour Montparnasse), à chaque fois je m'y rendais avec angoisse... ça n'est pas naturel de se retrouver à 150 mètres du sol et de tout voir de haut...

Cette Mairie, qui n'a jamais rien compris aux priorités des Parisiens, est vraiment en dessous de tout.

Nouveau commentaire :

Editos | Les Dernières Nouvelles de Delanopolis | Brèves de trottoir | Ségo Bashing | PariBao - le Dazibao de Paris | Delanopolis hors les murs | Delanopolis Street Art | Gastropolis | Le Delanopolis littéraire | Jouez au Delanopolis | Chroniques Jupitériennes